C’est encore un château du Sauternais qui change de mains. C’est normal, la production de grands sauternes est un sacerdoce financier qui n’est pas reconnu par le marché et les familles en place, à bout d’arguments, cèdent peu à peu leurs domaines à de plus brillants opérateurs, c’était le cas il y a peu avec Clos Haut-Peyraguey repris par un grand pro du vin haut de gamme, Bernard Magrez. Là, c’est différent. Le cru appartenait à un zinzin, investisseur institutionnel, une filiale de GDF-Suez qui, sans doute surpris par les difficultés inhérentes à ce type de vin, a cédé le Château Lafaurie-Peyraguey à…lire la suite

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.