Ce cru (3 hectares 73 ares) termine la série des vins de piémont des grands crus, à la suite des Ruchottes-Chambertin tout contre les premières maisons du village et sert de transition avec les vins du cône de déjection. Son caractère est infiniment plus original et personnel avec un magnifique bouquet de cerise ou de myrtille, d’une finesse parfois considérable.

Michel Bettane

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here