Le cru (1 hectare 81 ares) termine la série des vins de la Combe d’Orveau, au dessus des Champeaux sur le coteau accidenté, mais bien exposé de Brochon. La vigne y peine à mûrir en raison de présence d’eau dans le sous-sol, mais le raisin tient bien, sans pourrir, pour peu qu’on ait la patience d’attendre. Le vin est plein, mais sans finesse particulière et sans grande persistance aromatique.

Michel Bettane

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.