ChefVeuveClicquot

En photo ci-dessus, la « Meilleure Femme Chef d’Asie » en 2014 selon la Maison Veuve Clicquot. Propriétaire de son restaurant (Le Moût, à Taiwan), Lanshu Chen a d’abord étudié les langues et la littérature avant de leur préférer
les livres de recettes, mue par sa passion pour l’art culinaire et la cuisine française. Elle a d’ailleurs fait ses armes en France, à l’école Ferrandi, à la pâtisserie Le Cordon Bleu, chez Pierre Hermé ou encore au restaurant du Crillon, Les Ambassadeurs. Enfin, elle a travaillé auprès de Thomas Keller en Californie (The French Laundry) avant de rentrer dans son pays natal en 2008.


Là, elle tient depuis un restaurant reconnu pour sa qualité intransigeante, ses mélanges de saveurs, classiques et modernes, et sa façon de mêler les influences et ingrédients asiatiques aux traditions de la gastronomie française.
« En tant que chef qui recherche la perfection, je suis sincèrement ravie de recevoir ce prix. Ayant grandi à Taiwan, la nourriture a toujours fait partie intégrante de mon héritage. Depuis toute petite j’apprécie le plaisir que procurent la cuisine et le partage d’un plat. C’est un immense privilège de voir mon travail reconnu par des experts de l’Académie des 50 Meilleurs Restaurants du Monde. »

Ce sont en effet des critiques parmi les plus sévères du monde qui votent pour ce prix Veuve Clicquot de la Meilleure Femme Chef, pensé comme un hommage aux créatives et visionnaires réussites de Madame Clicquot.
Ce prix sera remis à Lanshu Chen le 24 février prochain à l’hôtel Cappella de Singapour lors de la cérémonie des 50 Meilleurs Restaurants d’Asie, sponsorisé par S.Pellegrino & Acqua Panna et organisé par William Reed Business Media.


Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.