L’un se réjouit d’étoffer son offre de bourgognes, l’autre se dit très heureux de confier ses vins
à un acteur majeur dans la distribution de vins fins. Le premier est David Gleave, Master of Wine
et directeur général de Liberty Wines. Le second, Thierry Budin, président du château de Santenay
(dit aussi Château Philippe le Hardi), qui poursuit là son implantation à l’export. Dans le cadre de cette stratégie, ce sont les marchés du Royaume-Uni et de l’Irlande, « acteurs historiques et importants pour les vins de Bourgogne », qui viennent de faire l’objet d’un accord de distribution exclusive.
Le domaine, qui a mis en place il y a des années une politique de viticulture raisonnée limitant les traitements et respectant la biodiversité, réalise d’autre part de très importants investissements.
Si la nouvelle réception de vendanges est déjà opérationnelle, les travaux de rénovation de la cuverie (afin d’optimiser la vinification parcellaire) ainsi que ceux nécessaires à la création d’un nouveau chai d’élevage devraient être terminés à la fin du premier semestre 2014.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.