C’est le vignoble jumeau du Clos du Roi, côté Ladoix, un peu plus élevé et accidenté dans sa partie la plus haute. Toutes les conditions de sol et d’exposition requises pour produire le rouge le plus accompli du coteau semblent réunies et justifient le classement du docteur Lavalle.

Il faut pourtant avouer qu’il est rare de trouver en dégustation comparative dans un renardes l’équilibre d’un clos-du-roi ou la finesse superlative d’un bressandes, à la brillante exception des domaines Leroy ou Liger-Belair.

Les vins sont charnus, tanniques, avec parfois une petite note animale qui explique, peut-être, le nom du climat.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here