En attendant le verdict de l’Unesco, prévu pour juin 2015, voici venue « la dernière ligne droite » pour le classement au patrimoine mondial des climats du vignoble de Bourgogne, pour reprendre les termes utilisés par Aubert de Villaine et Guillaume d’Angerville, respectivement président et président délégué de l’association dédiée à ce projet. Le dossier a été formellement déposé par la ministre de la Culture et de la Communication, Madame Aurélie Filippetti, et la phase d’instruction formelle a débuté. Une équipe d’experts nommés par l’Unesco est attendue cet automne dans le vignoble. Leur visite portera autant sur le plan de gestion proposé pour garantir l’authenticité, l’intégrité et la transmission de ce site vivant, et notamment le maintien d’un bon équilibre entre préservation du patrimoine et développement économique, que sur la mobilisation et l’intérêt suscités par cette candidature.

Architecture et paysages

Tout comme chaque climat est unique, chaque ville et village de la Côte se distingue par un patrimoine naturel et bâti qui lui est propre. Pour le préserver, les services de l’Etat disposent de différents outils permettant de trouver le bon équilibre entre protection et développement. Les dispositifs se mettent en place progressivement et 14 communes sont déjà engagées dans la définition d’aires de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP). Les études pour leur mise en place peuvent être subventionnées à 50 % par la DRAC Bourgogne.

Côté paysages, les sites classés « loi 1930 » garantissent la préservation de la qualité paysagère des espaces agricoles et naturels sur le long terme et sur la base de règles précises. Si la côte méridionale de Beaune fait partie depuis 22 ans des vignobles protégés par cette loi, une démarche est actuellement à l’étude pour le territoire de la Côte de Nuits. Le classement pourrait être effectif en 2017 au terme d’une concertation avec les communes et d’une enquête publique.

D’autre part, 115 panneaux publicitaires et pré-enseignes en infraction ont été retirés depuis 2012 le long des routes départementales entre Dijon et Marsannay-la-Côte et entre Beaune et Nolay. La même opération aura lieu cette année entre Vougeot et Marsannay-la-Côte. Conformément à la loi Grenelle II, une campagne de dépose des panneaux publicitaires viticoles en entrées de villages a été lancée l’an dernier. Témoins de l’histoire de la promotion des crus, ces panneaux rejoindront les collections du Musée du vin de Bourgogne, à Beaune.

Transmission, restauration, valorisation


Histoire, géographie, biologie, français, arts plastiques, chaque discipline est une occasion de comprendre les climats de Bourgogne. Afin de faciliter les échanges entre élèves et enseignants, plusieurs outils sont disponibles gratuitement. Ces textes scientifiques et accessibles, agrémentés de propositions d’activités pratiques et ludiques, sont adaptés aux différents niveaux. En librairie, ce livre est particulièrement dédié aux 6-12 ans. 


Les associations, particuliers ou collectivités qui souhaiteraient restaurer leur petit patrimoine local – murets, cabotes, lavoirs, fours à pain, pigeonniers, moulins, fontaines, puits, oratoires, porches, fermes, etc. – peuvent présenter leur projet au fonds climats. Doté de 60 000 euros et mis en place par la Fondation du Patrimoine, le Conseil général de Côte-d’Or, le Pays Beaunois et l’Association des climats de Bourgogne, ce dispositif permet de bénéficier d’aides financières et d’avantages fiscaux. Chaque année, plusieurs dossiers de restauration sont sélectionnés en fonction de critères comme l’intérêt patrimonial de l’édifice, le respect des matériaux et savoir-faire traditionnels et encore la visibilité depuis la voie publique.

Autre attention portée aux belles initiatives, issues cette fois du monde économique, le tout nouveau Trophée des Climats récompensera pour la première fois cette année la mobilisation des entreprises, commerçants, restaurateurs, hôteliers, viticulteurs, négociants, services publics organismes de formation, associations, syndicats et clubs économiques, etc. Si vous défendez les valeurs des climats localement ou au niveau national ou international, faites-le savoir ici avant le 30 avril. Le trophée sera remis lors de la deuxième édition de la Semaine des Climats qui se tiendra du 24 mai au 1er juin.

En photo ci-dessus, le beau livre qui accompagne la candidature des climats, dont nous vous avions parlé ici.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.