Il y a dix jours à new-York, la maison Sotheby’s proposait aux enchères un nombre limité de vins rares provenant de l’œnothèque Joseph Drouhin. L’estimation initiale de ces lots de millésimes anciens était de 500 000 dollars. Le résultat final a frisé le million de dollars. Tous les lots ont été vendus à des acheteurs particuliers du monde entier et nul doute que les garanties de provenance et de conservation offertes par ces bouteilles directement issues des caves de Drouhin y est pour beaucoup.

Parmi les lots les plus remarquables figurait une verticale de douze millésimes de Beaune Clos des Mouches blanc et rouge ainsi que douze bouteilles de Chambolle Musigny Les Amoureuses 1985, estimées 7 000 dollars et adjugées pour 19 600 dollars, douze bouteilles de Chambertin Clos de Bèze 1985 – estimées à 6 000 dollars et adjugées 14 700 dollars, et six bouteilles de Montrachet Marquis de Laguiche 1982, estimées à 3 000 dollars et adjugées 8 000 dollars.

Commentant cet cet événement exceptionnel, « en raison de l’extrême rareté de ces grands vin » et précisant avoir souhaité permettre l’accès à ces bouteilles uniques « aux plus grands amateurs de Bourgogne et de Joseph Drouhin ne pouvant venir à Beaune », le président de la Maison Joseph Drouhin, Frédéric Drouhin, a précisé qu’une telle vente ne devrait pas se reproduire « avant la prochaine génération de la famille Drouhin. »

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.