Bernard Farges, le président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) se félicite de l’accord conclu entre les représentants des filières viticoles européenne (Comité européen des entreprises vin) et chinoise (Chinese Alcohol Drinks Association). La procédure d’enquête antidumping et anti-subventions sur l’exportation des vins européens lancée en juillet 2013 par les autorités chinoises est abandonnée.

« Cet accord consiste en la mise au point, sur les deux prochaines années, d’un programme d’actions d’assistance et de coopération entre l’Union Européenne et la Chine, dans différents domaines allant de la technique et la recherche à la promotion. Ces actions permettront un approfondissement de la connaissance réciproque entre opérateurs européens et chinois. »

3 500 entreprises bordelaises avaient déjà répondu à la demande d’enregistrement prévue par cette enquête et du côté européen comme en Chine, premier pays d’exportation en volume et 2e en valeur pour les vins de Bordeaux en 2013, les autorités avaient appelé à un dialogue entre les professionnels.

Il a bien eu lieu et a permis, précise Bernard Fargues, de « dépasser les suspicions initiales. Le programme de coopération renforcera les relations entre l’Union Européenne et la Chine et permet d’envisager, avec l’abandon de la procédure d’enquête, le futur de nos exportations sur ce marché stratégique dans un climat apaisé. »

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here