Domaine de la Cotelleraie
L’Envolée, Saint-Nicolas-de-Bourgueil, 2010
Il vole à haute altitude. La finesse du tannin transcende ce qu’on connaît du cabernet franc. Une petite garde lui permettra de finir de digérer son bois.


Domaine Charles Joguet
Clos de la Dioterie, Chinon, 2012
La dioterie affiche sa race de grand cru et vient couronner la gamme de sa texture majestueuse. On est parti pour la garde, même en 2012.


Domaine Yannick Amirault
Le Grand Clos, Bourgueil, 2012
Extraordinaire, tanin de folie, subtil et épicé.


Domaine Philippe Alliet
Coteau de Noiré, Chinon, 2012
Le coteau de Noiré s’affiche avec un complément de race par rapport aux autres cuvées du domaine. Un jus superbe même si le millésime 2012 ne boxe pas dans la même catégorie que ses prédécesseurs.


Domaine Grosbois
Clos du Noyer, Chinon, 2011
Le vin a digéré son élevage, c’est désormais une référence en chinon, puissante, suave, profonde.


Domaine Frédéric Mabileau
Éclipse, Saint-Nicolas-de-Bourgueil, 2010
Une paire d’années lui permettra de finir de digérer son élevage. Le vin est puissant, séveux, racé. Du saint-nicolas à son meilleur mais il est urgent de l’attendre.


Domaine du Rocher des Violettes
Côt Vieilles vignes, Touraine, 2012
Vin de grand style, puissant et plein, l’une des grandes expressions du cépage dans le monde.


Clos des capucins
Eminence grise, Chinon, 2011
Certainement l’un des meilleurs 2011 de l’appellation, alliage de puissance contenue et de finesse. Remarquable qualité de tanin.


Domaine Amirault-Grosbois
Les Graipins, Saint-Nicolas-de-Bourgueil, 2012
Quelle délicatesse dans l’extraction. Tout ici n’est que sensualité et charme. Pourtant, derrière les soieries et le velours, il y a du vin.


Pierre et Bertrand Couly
Le V de Pierre et Bertrand Couly, Chinon, 2010
Un grand et joli vin, délicat dans sa texture, charmeur et sensuel. La finale fraîche lui donne un raffinement supplémentaire. Le millésime a tout pour lui, profitez des dernières bouteilles.


Couly-Dutheil
Clos de l’Écho, Chinon, 2011
C’est un grand clos-de-l’écho au futur radieux. Le plaisir à venir est tellement supérieur à celui perçu aujourd’hui que les sages le mettront au fond de leur cave. Ils seront récompensés.


Domaine de Bellivière
Rouge-Gorge, Coteaux du Loir, 2012
Année après année, toujours premier prix de typicité, le pineau d’Aunis est porté à son paroxysme. On le haïra ou on l’adorera. Il faut venir ici en procession, nul vinificateur ne le glorifie à ce point.


Château de la Bonnelière
La Chapelle, Chinon, 2011
Puissant, sans concession, c’est un vin bâti pour la garde, chaleureux, structuré.


Domaine Angélique Léon
Chinon, 2011
Le vin est à la fois souple dans son approche tannique et dense dans sa matière. Beaucoup de finesse.


Domaine de la Noblaie
Pierre de Tuf, Chinon, 2011
La cuvée toujours emplie de notes minérales est puissante et droite. C’est un chinon de garde, bien fait, racé.


Domaine Thierry et Xavier Amirault
Les Quarterons, Saint-Nicolas-de-Bourgueil, 2012
Il incarne à lui seul la délicatesse de saint-nicolas sans frôler la maigreur.


Domaine Bernard Baudry
La Croix Boissée, Chinon, 2012
En construction, imposant et fin (ce qui n’est pas antinomique). La cuvée mérite d’être gardée quelques temps.


Domaines Baudry-Dutour
Château de la Grille, Chinon, 2010
Avec son nez de fumé léger, sa matière qui rappelle les sucs de viande, ce rouge s’inscrit dans la gastronomie. Le tannin est fin, le vin est frais et équilibré.


Château de Coulaine
Clos de Turpenay, Chinon, 2011
Tel que sur les Picasses, ici aussi, le terroir parle. Profond, minéral avec une texture aérienne et beaucoup de subtilités, ce 2011 a gagné à l’élevage.


Henry et Jean-Sébastien Marionnet
Vinifera gamay Franc de Pieds, Touraine, 2013
La sensualité fonctionne à plein, comme un plaisir éphémère, mais intense, tel ces vignes franches de pied qui ne connaissent pas leur futur et donnent tout, tout de suite.


Domaine Olga Raffault
Les Picasses, Chinon, 2010
Issu des terroirs calcaires, ce rouge a du jus, une réelle fraîcheur avec une belle finale complexe de réglisse et de fruits noirs.


Domaine de la Roche Honneur
Diamant Prestige, Chinon, 2010
Joli jus sanguin, structuré, mais coulant. C’est un beau chinon à découvrir.


Domaine Brocourt
Clos des Gailhards, Chinon, 2011
Cuvée en puissance avec une belle finale jus de viande. Le tanin est fin, il mériterait un peu de garde.


Domaine Bouvet-Ladubay
Saumur-Champigny, 2010
Tanin souple et plein de fruits rouges, on boit ce vin en regardant la Loire et en grignotant quelques rillons.


Domaine des Bessons
François 1er, Touraine Amboise, 2011
Certes on aurait pu aller plus loin en longueur mais la qualité aérienne de ce tanin vaut la note sur 20. Savourons un bonheur immédiat !


Domaine de Noiré
Élégance, Chinon, 2011
Élégance est noble mais sans maigreur, bien au contraire. Le style est puissant. C’est un vin qui tiendra bien. On pourra probablement aller au-delà de l’apogée indiquée, tels ces chinons d’avant-guerre dégustés récemment qui affichaient une forme olympique.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here