Christine Pariente-Valette vient de nous quitter après une longue lutte contre une maladie injuste et sans merci. Elle avait porté sa propriété, le château Troplong-Mondot à Saint- Émilion, au plus haut sommet de qualité et ses efforts avaient été récompensés par la promotion de son vin au rang de premier grand cru classé. A son mari Xavier, à ses proches qui l’ont tant aidé dans la direction de son cru et qui l’ont entourée de leur affection pendant toutes ces dernières années nous transmettons nos plus vives condoléances.

Michel Bettane pour toute l’équipe de bettane+desseauve.

Photo : Christine Valette, radieuse au milieu de son équipe, pendant les difficiles vendanges de 1992.
© Fabrice Leseigneur

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

  1. ma femme et moi avons déguste une bouteille du millésime 2007, le weekend dernier . le vin était tout simplement délicieux .
    je ne savais pas que Mme Valette était très malade , et j’aurai aime lui rendre hommage lors de la dégustation de cette bouteille . Alors , avec un peu de retard , Madame , j’espère que la ou vous êtes maintenant , vous avez trouve la paix , et je vous remercie de nous avoir permi de déguster de si belles bouteilles .
    A tous vos proches , beaucoup de courage …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here