C’est par Lyon que le président Xi Jinping et son épouse ont débuté leur visite en France la semaine dernière. A cette occasion, le président chinois a rappelé que « Lyon fut un des points d’arrivée important en Europe de la Route de la soie, depuis le Shaanxi, mon pays natal. Des liens furent ainsi tissés entre la Chine et la France, il y a des centaines d’années. Et l’institut franco-chinois de Lyon, seul établissement chinois de niveau universitaire créé en-dehors de la Chine à l’époque moderne, fut la pépinière de nombreuses élites chinoises des secteurs technico-scientifique et culturel. » A l’occasion du dîner donné dans les salons de l’Hôtel de ville par Laurent Fabius, ministre des Affaires Étrangères, et Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, Xi Jinping a demandé à rencontrer des entreprises agroalimentaires régionales qui exportent déjà en Chine.

Ainsi, en étroite collaboration, la mairie de Lyon et la région Rhône Alpes ont fait appel à quatre entreprises, la coopérative de Beaufort pour le fromage, Sibilia pour la charcuterie, Valrhona pour le chocolat, et Dominique Piron pour les vins du Beaujolais. Après avoir longuement échangé avec ce dernier (voir la photo ci-dessus), le ministre des Affaires Étrangères chinois, Wang Yi, s’est dit très heureux du tout récent protocole qui signe la clôture de la guerre du vin entre la Chine et l’Europe et très intéressé par l’ouverture de Dominique Piron. « Notre cépage est difficile à déplacer, car délicat et fragile. Il a réussi un beau mariage avec les terres de granit en Beaujolais. Pourquoi ne pas venir investir chez nous, inciter quelques jeunes Chinois à créer un ou deux domaines ? Pas par la puissance financière trop souvent écrasante et qui rend une intégration difficile, mais par la porte normale, celle du travail, comme nous, et comme vous savez le faire. Nous sommes prêts à vous aider. »

Dominique Piron a également présenté la région du Beaujolais et le cépage gamay au président Xi Jinping. « Nous ne sommes pas ici dans l’univers du luxe, ni dans celui des vins de base. Nous sommes véritablement dans le cœur de gamme, avec des vins à forte identité, faciles à comprendre, peu alcoolisés, d’un très bon rapport qualité-prix, et qui se marient très bien avec les principales cuisines du monde. Nos vins sont résolument les vins du futur. ». Lors de la présentation de Domaines Piron, qui vient de faire son entrée dans le club Vignobles & Signatures et dont les origines remontent à 1590, le président a beaucoup apprécié le morgon Côte du Py 2011. Questionnant Dominique Piron sur sa distribution en Chine – par Vats Liquor Chain Store, à Pékin, il a semblé rassuré et a conclu en souriant que « le marché du vin en Chine est très grand. »

Crédit photo : Vinconnexion

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here