La douzième édition du concours de dégustation entre grandes écoles françaises, organisé par la maison champenoise Pol Roger depuis 2003, a d’ores et déjà vu se qualifier depuis janvier les équipes de Paris Dauphine, de Polytechnique, de l’EDHEC Business School de Lille, de l’EM Lyon et de Sciences-Po Bordeaux (vainqueur l’an dernier). Toujours plus nombreux à concourir pour cette adaptation du britannique Varsity Blind Test Match (dont Pol Roger est sponsor depuis vingt ans), les étudiants-dégustateurs s’y affrontent par équipe de trois. Si le jury les départage sur leurs aptitudes à déguster et identifier un vin à l’aveugle, il récompense surtout leur capacité à comprendre et analyser les vins.

Six vins blancs et six vins rouges sont servis pour les épreuves. Les étudiants-dégustateurs doivent reconnaître les cépages, le pays d’origine, la région, l’appellation et le millésime, mais aussi exprimer et décrire les émotions qu’ils ressentent pendant qu’ils découvrent et goûtent les vins. Pour Hubert de Billy, membre du directoire et descendant de la famille Pol Roger, « le but du concours n’est pas d’aboutir à un résultat manichéen sur la prestation des étudiants, mais de les aider à trouver les clés d’une véritable compréhension du vin. » Après la finale nationale, qui se tiendra à Epernay le 11 avril, place au match France-Angleterre.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here