Au terme d’un chantier de rénovation d’envergure, débuté en 2007 et inscrit dans une démarche de développement durable, le grand cru médocain Château Montrose a accueilli son millésime 2013 dans un tout nouveau chai de 1 000 m2 (et 11 mètres de hauteur sous plafond) doté d’équipements viti-vinicoles pointus. Racheté en 2006 par Martin et Olivier Bouygues, ce vignoble de 95 hectares dont l’encépagement est dominé à 60 % par le cabernet-sauvignon (merlot 32 %, cabernet franc 6% et petit verdot 2%) a bénéficié depuis d’important moyens, consacrés à l’embellissement de la propriété autant qu’à l’amélioration et à la valorisation de son potentiel.

©Saison d'or
©Saison d’or
Ce chantier de sept ans, durée justifiée par la volonté de respecter les grands cycles d’activité de la propriété, a été supervisé par Bouygues Rénovation Privée et Yves Grémont, architecte des Bâtiments de France. La réalisation a été confiée à l’Atelier Bernard Mazières, spécialiste des rénovations viti-vinicoles. Portant sur 10 000 m², il a répondu aux quatre enjeux majeurs fixés par les nouveaux propriétaires. D’abord donner à Montrose les meilleurs équipements pour un élevage sur mesure de ses grands vins (Château Montrose, La Dame de Montrose et le saint-estèphe de Montrose). Ensuite, mettre en œuvre toutes les opportunités d’économie et de production d’énergie (il y a 3000 m² de panneaux photovoltaïques sur la toiture des bâtiments). Evidemment, respecter l’environnement et réduire de façon significative l’empreinte carbone du domaine.

©H.Fabre
©H.Fabre
Enfin, il s’agissait aussi de maintenir l’ensemble architectural dans son style XVIIIe, typique de la région bordelaise. Surnommé « le latour de Saint-Estèphe », Montrose a connu seulement trois familles en deux siècles. Elles ont porté et maintenu à un haut niveau ce grand cru classé (le plus proche de la Gironde) dont le vignoble d’un seul tenant situé sur un plateau graveleux bien drainé bénéficie d’un microclimat très tempéré. Sous la présidence de Mélissa Bouygues et la gérance d’Hervé Berland, qui apporte au domaine 35 années d’une expérience acquise notamment à la direction générale d’un premier grand cru classé, l’équipe qui travaille aujourd’hui à Montrose se compose de professionnels de la vigne et du vin, spécialistes du terrain et universitaires.

©GuyChameau
©GuyChameau


La photo du grand chai de Montrose figurant en une de l’article est signée Alain Benoit

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here