En 2013, une première collaboration entre Château Gassier et le « Grand Site Sainte-Victoire » avait consisté à poser un nichoir pour une chouette (chevêche d’Athéna) au milieu des 40 hectares de vigne du domaine, situé à Puyloubier, au cœur l’appellation côtes-de-provence Sainte-Victoire. Dans les mois à venir, suite à la signature récente d’un partenariat visant à « développer et améliorer les programmes de protection de la biodiversité de la montagne Sainte-Victoire » de nouveaux projets vont être concrétisés, tels l’installation d’une mare temporaire et la mise en place de prairies fleuries.

Un pas plus loin, donc, dans le développement d’une activité viticole respectueuse de son environnement. Vignoble racheté par Advini en 2004 et conduit par Georges Gassier, cinquième génération d’une lignée de vignerons installée en Provence au XVe siècle, Château Gassier est engagé dans le développement durable de multiples façons (conversion en agriculture biologique, limitation de la consommation d’eau, certification Haute Performance Energétique de la structure, prise en compte des enjeux de biodiversité dans la gestion des parcelles, etc).

Au-delà des enjeux en matière de protection de certaines espèces particulièrement menacées, son soutien et sa collaboration au programme d’actions conduit par le syndicat mixte* « Grand Site Sainte-Victoire » participent d’un respect global de la qualité environnementale du domaine. Trois objectifs principaux ont été fixés : générer les habitats favorables aux papillons, gérer la trame éco-paysagère favorable aux chauves-souris et créer des conditions favorables à la reproduction des rapaces sur un terroir de qualité.

logoSteVictoire
* Suite au grand incendie de 1989 qui a ravagé plus de 5 000 ha, les 6 communes de la montagne Sainte-Victoire se sont regroupées dans un syndicat intercommunal. En août 2000, toutes les collectivités locales (communauté d’agglomérations du Pays d’Aix, département des Bouches-du-Rhône, région Provence Alpes Côte-d’Azur) se sont impliquées dans un projet plus vaste en créant le syndicat mixte départemental Concors-Sainte-Victoire. En 2004, le projet territorial porté par le syndicat a obtenu le label « Grand Site de France », couronnement des efforts mis en place pour la protection de près de 35 000 hectares des massifs du Concors et Sainte-Victoire.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here