C’est à dessein que l’inauguration de la Cité du Champagne Collet-Cogevi a eu lieu du 19 au 21 juin. Ces chiffres ont été choisis pour faire écho à 1921, année de création de la Cogevi (pour Coopérative générale des vignerons) et de la Maison dont elle est propriétaire, Champagne Collet. Après un an de réflexion et de travaux (réalisés à 80 % par des entreprises locales), 20 000 pièces d’archives ont été réunies sous la coordination de l’agence Bâtisseurs de Mémoire. Parmi elles, 1 500 seront exposées au public dans les différents espaces d’un site dont le patrimoine historique a été revalorisé.

Consacrée à l’histoire de la plus ancienne coopérative de Champagne, la Maison Cogevi propose aux visiteurs un parcours qui déborde du cadre de l’univers du champagne pour aborder des thématiques sociales, politiques, économiques, de la Première Guerre mondiale à la mondialisation. Evocation d’une époque et d’un art de vivre révolus, la Villa Collet propose quant à elle une plongée culturelle et artistique au cœur des années 20 et des Arts Déco. Champagne et métiers d’arts y sont étroitement liés, chaque pièce étant associée à une cuvée de champagne Collet.

Maison COGEVI
Pour finir, la Vinothèque a été réaménagée et sa longue galerie (200 mètres), où sont conservées plus de 30 000 bouteilles, égrène désormais l’histoire des grands hommes et millésimes qui ont jalonné l’histoire de la coopérative. Rétro-éclairées, les photographies panoramiques de Michel Jolyot convoquent le terroir et les paysages champenois. Le parcours créé dans ces caves centenaires d’Aÿ permet aux visiteurs de s’initier aux secrets de fabrication du champagne, du cycle de vie de la vigne jusqu’à l’habillage des bouteilles en passant par la naissance des premières bulles.

Lors de ces trois jours d’inauguration qui ont réuni l’ensemble des architectes* et artistes ayant imaginé et décoré cette Cité du champagne, un film institutionnel sur les vignerons de la Cogevi réalisé par Benoit Millot a été projeté, ainsi que le film de Bernard Billois sur la révolte post-phylloxéra des vignerons champenois, Les Racines de la Cogevi, Prix du meilleur court métrage au Festival Œnovideo 2014. Dans son discours inaugural, Jacques Marquette, président de la Cogevi, a accompagné son hommage à celles et ceux qui ont fait de la Cogevi ce qu’elle est aujourd’hui de ces mots de Malraux, « la plus belle sépulture des morts, c’est encore dans la mémoire des vivants. »

La Cité du Champagne Collet-Cogevi se visite sur rendez-vous, plus de renseignements ici.
Elle sera ouverte au public pour les Journées du Patrimoine (20 et 21 septembre 2014).



* Pier Luigi Coppat (Maison Cogevi, Vinothèque et bureaux), François Bragigand et Sunny Duchêne (Villa Collet) et l’entreprise Gnat (infrastructures, jardins de la Villa Collet et cour d’Honneur).

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here