Le faussaire mis KO

Il a fait les prime time des journaux télévisés américains et la Une des journaux spécialisés et il est devenu un peu malgré lui le grand héros de la lutte contre les faussaires du vin. Laurent Ponsot avait été estomaqué par la vente aux enchères de vieux clos-saint-denis de son domaine dans des millésimes bien antérieurs à l’arrivée du grand cru dans le portefeuille des vignes familiales. Le FBI alerté par lui a enquêté, puis découvert d’autres fraudes de la même source concernant les domaines de la Romanée-Conti et de la famille Roumier, sans parler de Petrus et consorts. À chaque fois, l’intermédiaire pour ces faux était Rudy Kurniawan, fournisseur de nombreux collectionneurs américains, allemands, chinois et bon ami de quelques honorables maisons de vente aux enchères.

La guerre des bouchons

Mais Laurent Ponsot ne se contente pas de faire la guerre aux faux. Il a été aussi le premier producteur de grands crus bourguignons (il en vinifie douze) à dénoncer la loterie des bouchons de liège naturel et commence dès 1990 à faire étudier un type alternatif de bouchage. Il trouvera chez Zaegel la technologie nécessaire avec la mise au point d’Ardea Seal. Un bouchon révolutionnaire, en matière synthétique parfaitement résistante à la compression et évitant toute élongation, et pour la partie en contact avec le vin dans un polymère utilisé pour les cœurs artificiels, d’une pureté garantie pour des siècles. Tout ce qu’on demande à un bouchon parfait, sans le moindre risque de contamination.

La caisse intelligente

Le traumatisme des faux a encore inspiré à ce traditionnaliste amoureux du progrès et de la science avec conscience de mettre au point une caisse intelligente. Un capteur dont la batterie est prévue pour durer quinze ans calcule toutes les quatre heures dans chaque caisse le taux d’humidité et la température et mémorise les deux informations. Une application dédiée sur smart-phone permet au propriétaire de la caisse de lire tout l’historique de la conservation, de repérer les voyages indus, sans oublier que les étiquettes des bouteilles sont tout aussi intelligentes.

Le grand style

Mais Laurent Ponsot est avant tout un grand styliste et un amoureux de vins capables d’exprimer tout le potentiel du millésime et du terroir dans un lent et régulier processus de vieillissement. Il contrôle sévèrement les rendements, conserve ses très vieilles vignes, vendange très mûr en s’inspirant des cycles de la nature (vols et activités des oiseaux, comportement de la flore locale) et jamais des caractéristiques climatiques, vinifie avec le moins d’intervention possible dans une cave à la pointe de l’état de l’art (gravité totale, contrôle électronique total des températures et de l’humidité). Ne comptez pas sur lui pour laisser faire le hasard, il fait au contraire aboutir le rêve du Grand Vin débarrassé de l’ego du vinificateur.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here