Les vendanges se sont achevées lundi après-midi au château La Conseillante à Pomerol. Premier bilan sur cette récolte 2014 placée sous les signes du soleil, du goût et de la couleur, beau dénouement qui devrait donner un millésime à rapprocher du style des 2001 ou 2006.

« Les vendanges ont débuté le 23 septembre par trois parcelles précoces de merlot. Elles ont repris les 29 et 30 septembre pour le reste du plateau, et les 1er et 2 octobre pour la partie saint-émilionnaise. Les cabernets francs, situés sur les parcelles de graves, ont été ramassés lundi 6 octobre. En tout et pour tout, les vendanges ont été réparties sur quatorze jours, pour cinq jours et demi de récolte.

C’est sous un ciel parfaitement bleu, avec des températures allant de 7°C au petit matin à 27°C
l’après-midi, qu’une équipe de vingt vendangeurs, cinq porteurs et huit trieurs nous a permis de rentrer 67 tonnes de raisins. Désormais les vinifications battent leur plein. Le nouveau cuvier parcellaire, exploité de manière optimale cette année grâce aux rendements redevenus normaux, nous permet de travailler chacune des cuves avec une absolue précision.

jus@laconseillante
Les jus ont du goût et de la couleur, grâce à une belle acidité et une concentration naturelle des baies, permise par l’apparition de contraintes hydriques dans la deuxième phase de maturation. Elles ont également nettement favorisé l’affinage des tanins et la maturation des pépins. Notons toutefois l’hétérogénéité du millésime, due en particulier aux conditions fraîches et humides de la floraison. L’indicateur type est la présence au cœur des grappes de baies rosées, bien sûr écartées sur la table de tri.

La vendange était cependant saine et mûre, permettant un égrenage facile et un tri tout aussi aisé.
Ce millésime a définitivement été sauvé par la climatologie estivale qui s’est installée à partir du 27 août. Des températures nettement supérieures à la moyenne décennale et des amplitudes thermiques propices à une bonne maturité nous ont accompagnés au cours de ce dernier mois. Nous devrions atteindre un très bon niveau de qualité, avec un degré moyen estimé autour de 13,2 % d’alcool et un pH de 3,6. Les volumes quant à eux seront proches de 39 hectolitre par hectare.
»

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.