Né au début des années 30, l’idée était de créer un champagne « tout en finesse, à l’effervescence légère, pour accompagner idéalement tout un repas », le style Besserat de Bellefon se fonde sur un processus d’élaboration donnant naissance à des bulles 30 % plus fines que celles présentes dans un champagne traditionnel. Pour magnifier cette façon toute particulière d’envisager l’effervescence de ses vins, la maison a créé un trophée dont la première édition a récompensé la semaine dernière l’œuvre en photo ci-dessus. Intitulée Landscape, elle est signée Wang Yuyan (Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris). Parmi les membres du jury de ce premier Trophée de l’Effervescence figuraient, entre autres, le président des Champagnes Besserat de Bellefon, Philippe Baijot, le directeur général de Gault & Millau, Côme de Chérisey, Ophélie Neiman, aka Miss Glouglou, et Nicolas de Rouyn, rédacteur en chef de ce site.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here