Voisin direct des Echezeaux et de la Romanée Saint-Vivant, les Suchots constituent un premier cru qui pourrait légitimement prétendre au grade supérieur. Menée de main de maître par la famille Confuron père et fils, la plus grande parcelle du cru exprime avec intensité et race l’âme de ce cru unique.


[col width=”six”]
À SUIVRE

>La viticulture et la vinification… >Dégustation verticale du vosne-romanée les suchots Domaine Confuron-Cotetidot…



Le domaine Confuron-Cotetidot exploite aujourd’hui la plus grande parcelle du célèbre premier cru de Vosne-Romanée, les Suchots, qui égale souvent en complexité et en longévité les meilleures parcelles de son grand cru voisin les Echezeaux. Le climat couvre un peu plus de 13 ha exposés sud-sud est en plein milieu de côte, borné par le cimetière du village à ses pieds, avec comme voisins immédiats ou proches les grands crus Romanée Saint-Vivant, Echezeaux et Clos Vougeot. Son apparence est assez accidentée, car il est traversé par un talweg où s’engouffre l’eau des pluies mais suffisamment drainant pour qu’elle ne stagne pas trop longtemps. Le sol est de même nature que les grands crus voisins et explique la très grande race et longévité des cuvées les plus réussies. Une tradition locale considère que la partie haute donne un vin encore plus racé mais aucune dégustation à mon expérience n’a confirmé cette supériorité. [/col] [col width=”six”]Les différences notables qu’on ne peut nier entre toutes les cuvées tiennent davantage au matériel végétal et à son âge, aux choix de dates de vendanges et à la qualité plus ou moins grande de la viticulture, de la vinification et de l’élevage. Jean-Pierre et Yves Confuron, fils de Jacky et de Bernadette cultivent et vinifient 2H 10 sur 4 parcelles, les deux plus importantes longeant sur le chemin de Concoeur la Romanée-Saint-Vivant, et la plus petite voisinant la parcelle clos saint-Denis incluse dans les Echezeaux, en direction du clos Vougeot. La densité de plantation est de 12000 pieds/ hectare (1m sur 0,80m), avec un âge moyen de 60 ans, dont quelques vignes de 90 ans, plantées sur les porte-greffe 3309 et 16149. Jusqu’en 1998 le domaine produisait ses propres greffons, dérivés du célèbre plan Confuron mis au point par les ancêtres de la famille. Rappelons que celle-ci est l’une des plus anciennes du village, cousine ou alliée par mariage à bien des familles connues du secteur, comme Meunier-Confuron de Nuits, Jayer de Vosne, Grivot, Meo-Camuzet, Noellat, Lamarche, Cécile Tremblay etc….. L’ensemble de la récolte est divisé en deux parties, vinifié dans deux cuves, les deux vins étant élevés à part mais toujours assemblés à la veille de la mise en bouteille.
suivre [/col]

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.