Vendredi dernier à Bordeaux, une étape importe du chantier de construction de la Cité des civilisations du vin a été présentée par Alain Juppé et les partenaires du projet, la fin du gros œuvre après un an de travaux (voir le début ici). Ceux-ci vont se poursuivre encore pendant plusieurs mois avec la suite de la pose de la charpente, l’installation des façades et l’aménagement intérieur. La fin de ce chantier dont le budget total a été actualisé à 81,1 millions d’euros est prévue pour mars 2016.

Selon une étude du cabinet Protourisme, cette phase de construction génère 60 millions d’euros de retombées économiques directes, indirectes et induites sur 3 ans et 200 emplois (équivalent temps plein) par an pendant 3 ans. Pour la phase exploitation de ce lieu qui devrait accueillir environ 450 000 visiteurs par an, l’étude prévoit 40 millions de retombées économiques directes, indirectes et induites par an, dont un tiers pour la filière vin, et 750 emplois (équivalent temps plein), dont 250 emplois directs.

Des chiffres.

Financement :
Communauté urbaine de Bordeaux B (8,5 M€) + Conseil régional (5,5 M€) + Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (5,5 M€) + Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux (0,5 M€) + Conseil général (1 M€) : 21 M€,
État : 2 M€ au lieu de 4 (Fonds national d’aménagement et de développement du territoire 2011, France-Agrimer 2012),
Europe : 12 M€ (Fonds européen de développement régional),
Mécénat : 15 M€ (détails ici),
Ville de Bordeaux 31,1 M€.

Gros-oeuvre :
9 000 m3 de béton,
1 000 tonnes d’acier,
80 000 heures de travail.

Charpente :
574 arcs lamellés collés,
128 épines lamellées collées,
8 000 pannes entretoises,
940 m3 de lamellé collé épicéa et douglas,
14 000 h de fabrication,
10 550 h de pose.

Façade :
3 440 panneaux de verre et d’aluminium de forme unique fabriqués sur-mesure,
2 500 panneaux d’aluminium,
940 panneaux de verre.

cité des civilisations

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.