De grains sains en tanins fins, des vendanges à l’élevage, l’équipe de Château-Figeac, premier grand cru classé de Saint-Emilion, livre ses premières informations sur son millésime 2014.
 
« Le mois de juin a fait la quantité de ce millésime, le mois de septembre sa qualité.
La floraison et la maturation ont bénéficié de conditions climatiques idéales. Juin a été doux et sec, septembre estival, offrant amplitude thermique, intensité lumineuse et durée d’ensoleillement propices à une concentration des raisins, un affinement des pellicules et une maturation optimale des pépins. Afin d’obtenir un équilibre entre la maturité technologique et phénolique et envisager des jus concentrés avec une très belle structure, nous avons décalé de plus de 10 jours la date de vendanges des merlots. Les cabernets ont suivi leur rythme de maturité classique. Ainsi, les vendanges ont débuté le 29 septembre pour finir le 12 octobre, programmées selon la nature des sols et les cépages.

Au chai, nous avons inauguré cette année un système gravitaire de remplissage de cuves par cuvons pour mieux respecter la matière première et préserver son intégrité. Ces petits contenants (voir photo ci-dessous) permettent de mieux réguler la température des raisins, favoriser et anticiper la macération à froid et mieux exploiter les complexes anthocyane-tanin des pellicules. Lors de la macération, les tanins diffusés sont les plus fins et participent largement à une structure soyeuse. Les anthocyanes libérées développent l’intensité colorante. Ces macérations permettent aussi l’extraction de nombreux précurseurs d’arômes. 
Fin octobre, la fermentation alcoolique terminée, les vins ont pris du volume lors de la macération post fermentaire à chaud. Cette macération rallongée grâce à notre technique d’extraction en marc immergé apporte finesse et complexité.

Après un écoulage échelonné dans le temps et réalisé avec précision grâce aux dégustations des équipes, les fermentations malolactiques, principalement réalisées en barriques neuves, ont débuté naturellement. A la mi-décembre, un premier soutirage a été réalisé avant le début de l’élevage. Une étude menée depuis 2 ans à partir de dégustations de tonneliers permet de préparer un plan d’entonnage précis : à chaque cépage correspond un type de barrique fabriqué selon des exigences spécifiques. Les dégustations d’assemblage ont débuté en début d’année, confirmant nos premières impressions. 2014 est un très bon millésime à Figeac. Le merlot révèle un fruit à la fois frais, précis et gourmand. L’attaque est délicate, la texture fine et soyeuse avec des tanins enrobants. Ce cépage offre beaucoup de volume au vin et une finale remarquablement rafraîchissante.

Le cabernet franc est la grande réussite du millésime, il développe des arômes de cerise et des notes de fleurs blanches. La belle trame, au toucher velouté, s’accompagne d’une texture ample. La qualité exceptionnelle de ces cabernet francs les place au niveau de ceux de 2010. Cueilli à parfaite maturité, le cabernet-sauvignon exprime des parfums de fruits noirs, de crème de cassis. La trame tanique qu’il apporte structure le vin élégamment. La longue persistance aromatique révèle une finale dominée par des fragrances de mûre. La grande intensité aromatique que l’on retrouve dans chaque cépage s’explique largement par le long processus de maturation et les conditions fraîches qui l’ont accompagné. Équilibre et fraîcheur, gourmandise, conjugués à la finesse des tanins, sont d’ores et déjà des marqueurs de ce millésime taillé pour la garde. »

©Chateau-Figeac

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.