Une grande dame du vin nous a quittés dans sa 87e année. Colette Faller, jeune et dynamique, Alsacienne d’origine, Parisienne d’éducation et de goût, avait repris en 1979 la direction du domaine viticole de son mari Théo, forte figure de la viticulture et de la politique locale. Avec sa fille aînée Catherine, bientôt rejointe par sa cadette Laurence, elles vont porter les vins à un niveau de qualité et de notoriété mondiale qui ont fait honneur à l’Alsace. Dans les années 1990, c’était un rare bonheur pour tous les amoureux du vin de frapper à la porte du domaine et de partager la joie de vivre de ses propriétaires et la finesse insurpassable de leurs produits. Dans les dernières années, hélas, après un grave accident de voiture qui l’avait lourdement handicapée, Colette avait eu le malheur de voir sa brillante fille Laurence quitter un temps le domaine, puis disparaître après son retour, bien trop jeune, affaiblie par une très triste dépression. C’est à Catherine, seule pilote désormais de ce grand navire consacré à la gloire des terroirs de Kaysersberg et Kientzheim, aidée de son fils Théo et nous l’espérons vite, très vite, de son second fils de retour du Brésil, de continuer à régaler les gourmets du monde entier.

Photo : D.R.

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

  1. Chère Catherine,

    Très attristé en apprenant la disparition de votre Mère,
    Je vous présente mes très sincères condoléances et vous souhaite énormément de courage (je sais que vous en avez déjà beaucoup)pour affronter toutes ces difficultés qui vous attendent.

    Je n’oublierai jamais l’accueil que votre Maman nous avait réservé à l’occasion de notre voyage annuel.

    Bernard ETIEN
    Trésorier de l’association des Sommeliers de Champagne-Ardenne

  2. Chere Catherine,

    C’est avec beaucoup de tristesse que je vous ecrit, je n’ai pas connu votre mere mais j’ai rencontre a plusieurs reprises votre soeur Laurence, j’ai decouvert vos vins magnifiques lorsque je travaillais a Paris, je dois dire que j’ai ete un admirateur de la premiere heure et ne cesse de recommander vos vins, je vie dorenavant aux Etats-Unis et vos vins sont apprecies de tous, vous avez ammenes les vins Alsaciens a leurs notorietes et fait aimes les vins blancs dans ce marche outre atlantique ou les vins rouges dominent!
    Merci pour tout, et toutes mes condoleances a vous et a votre famille.
    Sincerement.

    Thierry Lesparre/Sommelier

  3. Chère Catherine ,

    C’est beaucoup de chagrins dans la même année! Courage ,vos Garçons vont venir en renfort et vous aideront à continuer ce grand challenge.
    Vive le DOMAINE WIENBACH.
    Un Lyonnais qui aime vos nectars

  4. Bonjour, Madame Catherine,

    Je demeure près de Montréal, à Lorraine, au Canada et j’ai eu le plaisir de rencontrer votre maman chez vous un beau matin lors d’une visite en Alsace.
    Sa gentillesse nous avait frappés, mon épouse et moi-même.
    J’imagine la douleur que vous ressentez et je vous souhaite bonne chance dans votre œuvre de continuation du Domaine Weinbach.
    Nous aimons vos vins que nous retrouvons au Canada et espérons visiter votre merveilleux domaine lors d’une visite future en France.
    Toutes mes sincères condoléances.

    Jean-Paul Cousin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.