La troisième édition du concours international des grenaches créé en 2013 par le Conseil interprofessionnel des vins du Roussillon (CIVR) a réuni ce lundi à Perpignan 485 échantillons – c’est 20 % de plus qu’en 2014 – présentés par 221 opérateurs, vignerons, coopératives, négociants et distributeurs de six pays différents (France, Espagne, Italie, République de Macédoine, Australie et Afrique du Sud). Tous élaborés avec un minimum de 60 % de grenache, ces vins blancs, rosés et rouges, vins doux naturels, tranquilles, effervescents ou encore liquoreux ont été dégustés par quatre-vingts professionnels, sommeliers, restaurateurs, œnologues, cavistes et journalistes, venus d’Espagne, d’Italie, de France, d’Allemagne, de Belgique, des Etats-Unis, des Pays-Bas et de Corée du Sud.

médaillesgrenache
Parmi les différentes médailles qui ont été attribuées (le palmarès complet est ), soixante-dix ont récompensé des vins d’Espagne et quatorze, des vins italiens. La grande majorité des soixante-quatre médailles qui ont distingué des vins français a été attribuée à des productions du vignoble du Roussillon (vingt-neuf médailles d’or, onze d’argent et trois de bronze). Tous les vins participant au concours ont fait l’objet d’une dégustation le soir-même lors de la Nuit des grenaches du monde qui a réuni des centaines de convives, professionnels comme amateurs. Lors de la conférence de presse donnée à l’issue du concours, Fabrice Rieu, président du CIVR, a annoncé que l’édition 2016 des “grenaches du monde” se tiendrait en Espagne, dans la zone de production de l’appellation d’origine contrôlée Campo de Borja.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.