Le drame de la communication, c’est qu’avec un accès internet n’importe qui vient polluer ta boîte mail avec la première idée stupide qui lui passe par la tête. C’est éprouvant.
La dernière « idée » qui a atterri sur mon écran, c’est le lancement d’une nouvelle manière de consommer du sauternes : mettre du Perrier dedans.

On le sait, le sauternes vit des années sombres. Ce vin d’or est mal compris (comme on dit dans les agences de pub) et se vend peu et pas cher. Ce vin si difficile à élaborer, ce miracle issu d’une nature fragile, ce bel ami voluptueux ne correspondrait plus aux canons du monde en marche. À cause du sucre pour l’essentiel. Cette société fainéante qui campe depuis si longtemps sur des positions obsolètes n’a toujours pas compris que les sauternes contemporains n’ont plus rien à voir avec leurs glorieux aînés. Que la tension, la fraîcheur, la palette aromatique ont pris largement le pas sur le caractère sucrailleux qu’un public sourcilleux refuse désormais (tout en faisant du burger le plat le plus consommé des Français avec la pizza, mais bon)…lire la suite sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

  1. Je n’ai pas bien compris pourquoi du Perrier dans le Sauternes le fait devenir rouge ?
    Toutefois, cela me rappelle une histoire véridique d’une amie qui se trouvait à 11 heures du matin au Restaurant Le Petrus à Island Shangri-La, Hong Kong. A la table d’à côté des amis locaux distingués avaient rendez-vous pour l’apéritif. L’un d’eux a commandé une bouteille d’Yquem qu’on lui a fait déguster. En le goûtant, il a demandé au sommelier, ne le trouvant pas assez frais, quelques glaçons pour mettre dans les verres !
    Ce n’était même pas une eau de marque…

    • La photo est sans doute un peu saturée par les écrans, mais il s’agit d’un verre de gilette 1975 dont la couleur est presque acajou, ceci explique votre méprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.