Mes magnums (129) La grande Loire

C’est Sancerre, la famille Vacheron. En soi, deux bonnes raisons et pas d’erreur. Et les cousins Vacheron font partie du podium de l’appellation avec Alphonse Mellot et Vincent Pinard. Comme ça, on est bien.

Brad Pitt, la comtesse et le champagne

La comtesse Fleur de Miraval pouvait-elle imaginer qu’un beau gosse hollywoodien exhumerait son patronyme pour baptiser son nouveau champagne ? Brad Pitt, c’est lui, lance aujourd’hui Champagne Fleur de Miraval, une nouvelle marque voulue et mise en œuvre avec les frères Perrin, ses habituels associés à qui l’on doit le succès mondial de Miraval, le rosé de Provence que tout le monde connaît maintenant.

Gwendeline Lucas, la nouvelle baby-fayat

La nouvelle directrice des vignobles Fayat aligne déjà dix ans de maison. Elle y a fait presque tous les métiers, elle dit qu’elle est un « bébé Fayat ». On comprend mieux la confiance que Jean-Claude Fayat a placé en elle. Et elle en parle très bien

Il y a la France et qui pourrait s’en passer

Sur le noble front du monde en marche, le tableau est un peu noirci. La conjoncture, dit-on. Dieu merci, il nous reste un très beau marché national. Il est temps de s’en souvenir.

Trévallon, ça se boit. Trévallon, ça se voit

Chacun connaît la grande aventure du domaine de Trévallon, initiée en 1973 par Éloi Dürrbach et sa femme dans ces trois vallons magiques des Alpilles, au sud d’Avignon, un paradis de la bio-diversité qui produit deux grands vins, un rouge et un blanc, acclamés dans le monde entier.

Les rosés de l’été qui commence (mon Top 5)

Longtemps, je me suis compté dans les rangs de la petite troupe lamentable qui voulait que les rosés ne soient pas des vins. C’est une longue visite au domaine de la Bégude, à Bandol, qui m’a décillé.

Le retour des grands crémants

J’adore les crémants de cette maison depuis longtemps. Chaque fois que je tire un bouchon, le plaisir est là avec son cortège de bulles, sa bouche fraîche, ses qualités apéritives. Un vin qui donne faim, oui, ça existe.

Une nouvelle étoile dans le ciel de Bourgogne

De Pierre Girardin, nous ne savons que trois choses. Il est le fils de son père Vincent, grand Bourguignon retiré des affaires. Il a 21 ans, peut-être 22. Michel Bettane est tombé de sa chaise en goûtant ses blancs. Ceci expliquant cela, le voilà dans nos pages.

Un rosé de Provence pour énerver les snobs

Peyrassol est un endroit unique au monde. Mille hectares de sauvagerie pour une centaine d’hectares de vignes. Vous la voyez, la bio-diversité, ses pins, ses garrigues, ses sangliers ? Le tout à quelques kilomètres des spots les plus courus de la Côte d’Azur. Pour compléter le tableau, c’est aussi un parc d’art contemporain qui rassemble une statuaire hors norme.

Un don du ciel, en rouge

oute la gamme des rouges de Sérol est à ma table, tous les étés, depuis plusieurs années. Grâce soit rendue à l’excellent caviste d’Auray, les Crus des vignerons, qui m’a fait découvrir cette pépite adorable.

Les crus bourgeois, épisode 3

Soyons clairs. La dégustation des crus bourgeois procure une grande satisfaction. Parce qu’elle réunit à la même table toutes les appellations du médoc, elle nous apprend que le Médoc change mais ne se renie pas, pour notre plus grand plaisir et celui des amateurs.