L’Autorité des marchés financiers a rendu son verdict. La société de tête du groupe constitué par la société de vente en ligne 1855 et deux ou trois autres coquilles vides est condamnée à payer 200 000 euros et Émeric Sauty de Chalon, son président et instigateur de toute la tourmente qui l’entoure, est condamné personnellement à 150 000 euros d’amende. Au motif que la société et son dirigeant ont manqué à leur « obligation de communiquer une information exacte, précise et sincère » et, de ce fait, ont trompé clients et investisseurs. Dans le monde de la finance, ceci est considéré comme une sanction lourde…lire la suite sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

  1. Comment la justice peut laisser courir une escroquerie aussi évidente pendant…20 ans !!!
    (1995 – 2015)

    La gestion frauduleuse à ce niveau devrait mettre le PDG en cause sur ses biens propres, pour le moins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.