L’Autorité des marchés financiers a rendu son verdict. La société de tête du groupe constitué par la société de vente en ligne 1855 et deux ou trois autres coquilles vides est condamnée à payer 200 000 euros et Émeric Sauty de Chalon, son président et instigateur de toute la tourmente qui l’entoure, est condamné personnellement à 150 000 euros d’amende. Au motif que la société et son dirigeant ont manqué à leur « obligation de communiquer une information exacte, précise et sincère » et, de ce fait, ont trompé clients et investisseurs. Dans le monde de la finance, ceci est considéré comme une sanction lourde…lire la suite sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

  1. Comment la justice peut laisser courir une escroquerie aussi évidente pendant…20 ans !!!
    (1995 – 2015)

    La gestion frauduleuse à ce niveau devrait mettre le PDG en cause sur ses biens propres, pour le moins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here