Sigle appliqué à la filière vin depuis 2009 (pour la filière agricole, c’est 1992), l’Indication géographique protégée qui a remplacé la mention « Vin de pays » est un signe de qualité et une garantie d’origine qui concerne une production annuelle de 12 millions d’hectolitres (soit plus d’un quart de la production française) issus de soixante-quinze zones IGP réparties dans tout le vignoble.

Soutenue par l’association InterIGP, qui regroupe toutes les interprofessions de tutelle des vins IGP de l’hexagone et a pour mission de faire connaître la signification de cette mention (production définie par un cahier des charges, raisins 100 % issus du territoire IGP, procédures de contrôles strictes, certification par des organismes indépendants, etc.), la production à Indication géographique protégée fait chaque année l’objet d’un concours visant à amplifier sa notoriété (dont nous vous avions parlé ici) autant qu’à guider les consommateurs dans leur choix.

Ouvert aux vins d’assemblage et aux vins mono-cépage, il portera cette année sur les récoltes 2012, 2013 et 2014. Tous les opérateurs sont autorisés à présenter leurs vins et la moyenne des échantillons présentés depuis trois ans est de 750 cuvées. On en saura plus ici sur le déroulement de cette dégustation qui se tient aujourd’hui dans le Roussillon, ce site étant également l’endroit où trouver les résultats de l’année ainsi que les vins médaillés lors des éditions précédentes.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.