On ne me fera pas un méchant procès si je divise le monde en petits et grands. C’est comme ça et merci de n’y voir rien d’insultant, de condescendant ou que sais-je encore de péjoratif.
Il s’agit là de vins reçus la semaine dernière et que j’ai goûté à table avec une gastronomie de famille, simple comme ces vins qui s’en sont trouvé très bien. Ce sont des vins de la côte roannaise et des coteaux du Forez. Des gamays vibrants, bien en place, charnus, juteux, impeccables dans leur absolue nudité. Des vins sincères, comme disent les gardiens du temple. Je n’ai jamais très bien compris ce que ça signifiait au juste, mettons que ça s’applique ici…lire la suite sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.