Un soir de pluie, une paire d’amis, deux ou trois bouteilles, des choses à goûter, d’autres à boire. Commencer avec un petit champagne rosé assez bon, dans son honnêteté simple. Suivre avec ce magnifique simone blanc 06, peut-être encore un peu jeune pour donner tout ce que j’en attends, je tiens le simone blanc pour l’un des vingt grands blancs du monde. Le modèle d’après était un smith-haut-lafitte rouge 01 d’une absolue perfection dans son raffinement et la subtilité de ses arômes de truffe noire.
Après dîner, au lieu d’un sauternes de belle origine, nous avons choisi cette Cuvée des Enchanteleurs 96 des champagnes Henriot. Au-delà des qualités de ce vin fin et savoureux, l’idée était de célébrer la mémoire de Joseph Henriot, disparu lundi dernier. Évoquer son souvenir, c’est aussi se raconter encore une fois son parcours hors-norme, de Charles Heidsieck puis Veuve-Clicquot à l’établissement de son empire. Cette manière qu’il avait de croire d’abord en son étoile, cette capacité à être fort et à savoir dire non, par pure loyauté….lire la suite sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.