Lentement, l’étiquette glisse sur le verre humide du magnum 1989, c’est tropical, c’est même torride. Pourtant, nous ne sommes pas dans un bar à ti-punch sur une plage de cocotiers, mais dans un établissement d’un classicisme cossu qui n’invite pas précisément à la débauche. Nous sommes à Bordeaux, à la Grande Maison, le restaurant (l’hôtel) que Bernard Magrez a inventé et dont il a confié les clés de la cuisine à Joël Robuchon…lire la suite sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.