Aubert de Villaine et Guillaume d’Angerville, président et président délégué de l’association pour l’inscription des climats du vignoble de Bourgogne au Patrimoine mondial, dans leur lettre de remerciement à tous ceux qui se sont mobilisés :

« Ce rêve que nous avons fait ensemble il y a 8 ans est aujourd’hui réalité.(…) Cette inscription est la reconnaissance du travail de toutes les générations qui nous ont précédées, vignerons, moines cisterciens, ducs de Bourgogne, qui, au fil des siècles, ont patiemment construit le vignoble de la Bourgogne recherchant l’excellence avec détermination. Elle ouvre une nouvelle page dans l’histoire des Climats de Bourgogne, tout comme l’a été la création des AOC en 1936. »


Leplusdeb+d
Impliquée dans cette belle aventure collective en tant que « Grand Mécène Fondateur », la Maison Albert Bichot se réjouit vivement de cette décision, « fruit d’un travail de plusieurs années qui met en lumière les ressorts fondamentaux d’une économie viticole bourguignonne bien vivante » :

« La Bourgogne, archétype des vignobles de terroirs est le fruit d’une relation forte entre une géologie extraordinaire, une riche histoire humaine et ses prolongements culturels et architecturaux. Ce caractère exceptionnel de nos climats dépasse ainsi largement nos frontières, traverse les âges et mérite d’être reconnu à l’échelle mondiale. Cette inscription va véritablement “graver dans le marbre” un modèle unique au monde (…). Elle va également permettre de valoriser et de transmettre aux générations futures un héritage culturel incomparable, vieux de 2000 ans. »

Leplusdeb+d
C’est « avec une immense fierté » que le bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) accueille la décision de l’Unesco et salue « l’engagement de toute une région et de toute une filière, né de la volonté de l’un de ses vignerons les plus respectés, monsieur Aubert de Villaine. » Toujours pédagogue, le BIVB rapelle les fondamentaux de ce territoire :

« Le vignoble de Bourgogne s’est construit sur 2000 ans. Sa spécificité est d’avoir constamment recherché la référence au lieu (le climat) et au temps (le millésime) comme marqueurs de la qualité de la production viticole. Cette recherche trouve son expression la plus aboutie (…) sur les 60 kilomètres reliant Dijon à Santenay. Accolés les uns aux autres, telles les pièces d’un grand puzzle, les climats forment une mosaïque de crus uniques, où défilent les noms les plus illustres. Chaque climat possède son histoire, son nom, son goût, sa place dans la hiérarchie des appellations, tels que les a lentement construits le génie vigneron allié à un milieu naturel exceptionnel. Associés aux villes de Dijon et Beaune, sièges historiques du pouvoir politique, économique et culturel, les climats du vignoble de Bourgogne constituent un conservatoire unique et vivant de savoir-faire et de traditions. »

Leplusdeb+d
D’autant plus heureux de cette victoire « que nous pouvons partager notre joie avec nos amis champenois », Claude Chevalier, le président du BIVB, s’est exprimé en ces termes :

« Nous nous réjouissons de cette inscription qui vient saluer 8 ans de travail, de sensibilisation, de mobilisation collective. (…) C’est une étape de plus qui jalonne notre histoire, celle des hommes et des femmes qui ont façonné ces paysages, bâti les murs, les cabottes, identifié chaque parcelle, construit villes et villages. Cette inscription nous engage aussi à poursuivre dans la même voie de qualité, sans mettre notre vignoble “sous cloche”, mais en assurant la continuité de l’activité économique et de la vie des populations, dans le respect de ce vignoble qui nous fait vivre et que nous transmettrons demain aux générations futures. »

Leplusdeb+d
Enfin, citons Bernard Pivot, président du comité de soutien à la candidature, qui sera présent lors de la soirée de célébration qui se tiendra jeudi soir à Meursault, dont nous vous avons parlé:

« Nous avons la chance de pouvoir affirmer que ce que nous élaborons ici, c’est beaucoup plus que du vin ; que ce que nous exposons, c’est beaucoup plus que des paysages. C’est une construction culturelle à la très longue et riche histoire, qui se distingue parce qu’elle est unique et exceptionnelle. »


Photo ci-dessus, ©Aurélien Ibanez. Tous les nouveaux biens inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco à l’issue de cette 39e session sont à découvrir ici.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here