La cave coopérative Jaillance, dans la Drôme, propose au public des amateurs une découverte de son caveau de Die qui inclut un itinéraire spécialement dédié à la clairette, « effervescent légendaire » dont l’histoire est racontée ici via une scénographie audiovisuelle baptisée Le murmure de la clairette (plus de renseignements en cliquant ).

Outre la transmission des mystères de l’élaboration de ce vin d’AOC, Jaillance met également en avant l’agriculture biologique pratiquée dans ses vignes. Dans un département où le pourcentage de surfaces viticoles en bio (16,5 %) est déjà supérieur à la moyenne nationale, la coopérative conduit 157 hectares en agriculture biologique, ce qui représente 18 % de son vignoble.

D’ici deux ans, 39 hectares supplémentaires seront convertis à cette méthode dont est issue une gamme de cinq cuvées bio (crémant et clairettes), « symboles d’une philosophie, de valeurs fortes et d’engagement » de la part d’une coopérative très attentive au développement durable, dont le caveau couvre en toute autonomie 50 % de ses besoins énergétiques.

Ci-dessus, deux des cinq cuvées bio de Jaillance, Clairette de Die Tradition bio (100 % muscat blanc à petits grains, méthode ancestrale, 8,95 euros) et Clairette de Die Brut bio (100 % clairette blanche, 8,90 euros). Le “bar à bulles” et les différentes propositions œnotouristiques du caveau de Die sont à découvrir ici.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here