Association fondée sur la solidarité viticole initiée en 1984 et regroupant seize domaines familiaux situés dans seize régions du vignoble français (soit 1 660 hectares de vignes), le club Vignobles & Signatures recueille chaque année les impressions de ses membres au moment des vendanges. Du Jura à Pomerol en passant par Chinon et la Bourgogne, cet aperçu du millésime à venir est orchestré par le président du club, Christophe Jaume (Vignobles Alain Jaume) :
 
« Le raisin réservé au vin de paille été ramassé en premier, il y a quinze jours avec le beau temps, avant d’être mis à sécher dans les greniers ventilés. (…) Nous souhaitons que le beau temps persiste encore une semaine, jusqu’à la fin des vendanges. La récolte est très belle sous le soleil, pas en grosse quantité mais d’excellente qualité. Les rouges seront sûrement remarquables, tous les ingrédients sont réunis pour faire un beau millésime. »
Pierre Rolet, Domaine Rolet Père et Fils (Jura)

« Le domaine de 83 hectares (en photo ci-dessus) est géré selon le principe de la lutte raisonnée et du respect de l’environnement ; cette rigueur permet de préserver la qualité naturelle des raisins et de vendanger cabernet franc et chenin blanc à pleine maturité. La colonie de papillons et les quatre splendides lièvres viennent chaque année encourager les vendangeurs. »
Arnaud et Jacques Couly-Dutheil, Couly-Dutheil (Chinon)

« La maturité optimale est au rendez-vous et l’état sanitaire des raisins tout à fait remarquable. La seule ombre au tableau sera la conséquence du temps sec de l’année, les rendements très faibles. Tout est réuni pour un grand millésime, d’excellente qualité, un millésime au top ! » 
Dominique Guyon, Domaine Antonin Guyon (Bourgogne)


« Trois troupes de vendangeurs sont prêtes pour ramasser rapidement ; ils commenceront par Pomerol, le lundi 22 septembre, puis les bas de coteaux à Saint-Émilion pour finir par les terres argilo-calcaires. La température est élevée, 30 °C, et les bourrasques de vent de 110 km/h qui soulèvent les tuiles sont salutaires pour sécher les raisins après la pluie. »
Vignobles Janoueix (Saint-Emilion et Pomerol)

Groult Pommes dans vergerEt les pommes alors ?


La récolte s’annonce belle en volume et en qualité et devrait commencer en avance par rapport à une année normale. Jean-Roger Groult (Calvados Pays d’Auge) pense débuter « fin septembre, tout début octobre au plus tard pour les premières variétés », soit deux semaines plus tôt que d’habitude.

« La floraison s’est bien passée dans l’ensemble pour nos vingt-cinq variétés de pommes. Néanmoins, les abeilles ont manqué en raison de la pluie, donc nous aurons moins de fruits dans les variétés tardives. Mais les premières et les secondes variétés en compteront beaucoup. L’été a été très sec, comme partout, mais la pluie revenue fin août a gonflé et renforcé les fruits. Nous nous attendons à une grosse récolte, proche de 2013 (900 tonnes), qui compensera la catastrophique récolte 2014. »

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.