« Les indices WineDex® d’iDealwine ont poursuivi en septembre leur légère progression, s’inscrivant en hausse de 9,55 % depuis le début de l’année. Les vins de Bordeaux et de Bourgogne ont tiré vers le haut les performances de cet indicateur des ventes aux enchères de grands vins, tandis que, dans le même temps, les crus de la vallée du Rhône restaient stables. »

Cette information donnée par le site de vente en ligne iDealwine s’accompagne d’une précision concernant les vins de Bordeaux qui repartent à la hausse après une année quasiment stable, avec une progression de l’indice régional de 0,47 % en septembre. Parmi les millésimes représentés, c’est le 2005 qui se détache. « Longtemps stable, il est aujourd’hui reconnu comme l’une des valeurs sûres de la décennie. Sa progression est notable sur les prix des grands crus, mais aussi sur ceux des seconds vins. »

Le 16 septembre dernier, les enchères qui se tenaient sur cette plate-forme internationale ont réuni plus de 400 acheteurs enchérissant depuis 30 pays différents sur les grands crus, français et étrangers, proposés à la vente. Le succès de la vallée du Rhône, où le domaine Gentaz-Dervieux continue à affoler les enchères (1 440 euros pour le côte-rôtie Côte Brune 1985, 1 260 euros pour le côte-rôtie Cuvée réservée 1989) en fait la « région du mois » selon le site, qui donne pour exemple les beaux résultats suivants :

Domaine Noël Verset, cornas 1985
adjugé 600 euros à un amateur japonais (+154 %)

Domaine Thierry Allemand, cornas Reynard 2009
adjugé 142 euros à un professionnel américain (+28 %)

Domaine Guigal, lot panaché de La Turque, La Mouline et La Landonne
adjugé 1 380 euros (+21 %)


Domaine Jamet, cuvée classique 2009
adjugé 120 euros (+40 %)

Château Rayas 1989
adjugé 780 euros à un amateur britannique (+ 59 %)

 
L’enchère-phare éclaire à nouveau le domaine Armand Rousseau, son chambertin 2002 ayant franchi le seuil des 1 000 euros (1 020 euros, + 13 %) et son gevrey-chambertin Clos Saint-Jacques 2002, adjugé 564 euros, progressant de 62 % par rapport à la cote iDealwine. Enfin, l’enchère la plus haute de cette vente du 16 septembre est le fait d’un amateur monégasque qui a acquis six bouteilles de haut-brion 1989, adjugées 5 736 euros.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.