Jean Meyer, l’âme de Josmeyer, vient de nous quitter, lente victime du cancer. Tous ceux qui l’on connu admiraient l’étendue de sa culture, la finesse de son goût, son délicieux sens de l’amitié. Il avait progressivement porté son beau domaine alsacien au plus haut niveau de qualité, à partir d’une agriculture probe et propre et avec la volonté de produire des vins aptes à accompagner la cuisine la plus simple comme la plus raffinée. Passionné d’accords mets-vins, il comblait le gourmet par la pureté aérienne de ses vins d’entrée de gamme, ses fameux pinots blancs en particulier, comme par le raffinement de ses grands rieslings et gewurztraminer du Brand et du Hengst. Ses confrères de l’Académie internationale du vin regretteront longtemps ses comptes rendus si vivants et précis des voyages d’étude de l’Académie dans tous les vignobles du monde. Ses filles Céline et Isabelle ont montré depuis quelques années qu’elle avaient toutes les qualités pour poursuive son œuvre, les voilà seules en charge. Nous leur souhaitons de nombreux grands millésimes.


Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here