Pour conjurer la crise ambiante, plus d’une centaine de domaines entreprennent à la fin des années 1990 un travail approfondi de sélection des meilleurs terroirs susceptibles de produire des vins de garde. On recense alors les gabbros, schistes, granit, et autres gneiss, sur lesquels des vignes de 40 ans et plus plongent leurs racines jusqu’à 30 mètres sous terre pour se nourrir de la roche mère. On vise une reconnaissance qualitative dès 2011 avec une longueur d’avance pour Gorges, Clisson et Le Palet. Quatre autres, Château Thébaud, Monnières-Saint-Fiacre, Goulaines et Mouzillon- Tillières suivront cette voie en 2016.

Vallet, Roche-de-Loire et La Haye Fouassière devraient également à terme rejoindre les crus communaux. Dans les prochaines années ce sont ces noms qui deviendront les symboles du renouveau du Muscadet.

Une nouvelle image du Muscadet

Si pour l’instant, cela ne représente qu’environ 1% à peine de la superficie, cette démarche change progressivement l’image du Muscadet.

Encore trop assimilé au petit vin de comptoir mordant et frais, ce blanc ligérien a besoin d’exciter les palais avec des crus pouvant prendre des allures de grand cru de Chablis, grâce à une trame minérale bien dessinée, et surtout une fraîcheur naturelle saline incomparable. Soutenue à La Plaine sur Mer par la sommelière vigneronne d’Anne de Bretagne (2 Etoiles Michelin) Michèle Vételé, cette demarche qualitative permet de mieux ancrer les crus communaux dans le paysage gastronomique régional. Le vin guide le plat, le vin devient auteur, il a ce qu’il faut de percussion pour une cuisine pointue dans ses saveurs iodées. Dans cette quête du graal, le Gorgeois est la région la plus qualitative, nous avons pu le constater lors d’une dégustation à l’aveugle de tous les crus communaux. A cette occasion les cuvées de Gorges sont sorties sans exception en tête. C’est donc ce secteur qui retiendra notre attention pour notre étude de terroir.

À SUIVRE > Lundi 25 janvier : L’icône de la jeune vague, Michel Brégeon> Mercredi 27 janvier : Conduite du vignoble> Lundi 1er février : La dégustation et les domaines

 

À LIRE > Lundi 18 janvier : Muscadet sous l’égide de Saint-Martin

 

©InterLoire


Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here