Avec un résultat de 3,9 millions d’euros, l’année 2015 a confirmé la place de leader en France de la maison de vente Artcurial pour ce qui concerne les vins. Les premières vacations de 2016 se tiendront à Paris les 24 et 25 février prochains avec la dispersion de plus de 1 300 lots, provenant notamment d’une vingtaine de caves privées. A la tête du département « Vins fins & spiritueux » d’Artcurial, Laurie Matheson et Luc Dabadie expliquent qu’après une parenthèse monégasque, la maison de ventes débute l’année « avec une vente parisienne proposant des grands millésimes provenant de caves de qualité. » La première partie de cette vente portera sur les bordeaux rouges et blancs pour se poursuivre le lendemain avec « une très belle sélection de bourgognes » ainsi que des vins rouges et blancs de la vallée du Rhône (catalogue complet ici).

Deux caves dispersées lors de cette vente aux enchères sont particulièrement remarquables pour les amateurs, l’une parce qu’elle comprend « un ensemble impressionnant de vénérables millésimes, des grands crus de Bordeaux et de Bourgogne issus d’une collection familiale constituée depuis plusieurs générations », l’autre parce qu’elle regroupe une collection de bourgognes et de vins de la vallée du Rhône « conservés dans des caves climatisées et naturelles fraîches de la région parisienne par un amateur très averti. » Les prochaines ventes de vins d’Artcurial se tiendront les 2 et 3 mai, le 9 mai (nous vous reparlerons de cette vente des collections particulières de la Tour d’Argent qui concernera une soixantaine de flacons de spiritueux, dont un très ancien cognac Grande Fine Clos du Griffier ayant été distillé en 1788 et estimé entre 20 000 et 21 000 euros) et les 8 et 9 juin.

Ci-dessus, de gauche à droite : un magnum de Château Haut Brion 1980 estimé 330-350 euros (lot 239), douze bouteilles de Château Margaux 1990 estimées entre 6 000 et 6 200 euros (lot 501), un jéroboam de Clos des Lambrays grand cru 2007 estimé 500-510 euros (lot 907), six magnums de Clos des Lambrays grand cru 2007 estimés entre 1 500 et 1 600 euros (lot 917), trois bouteilles de Corton Charlemagne grand cru 1992 estimées entre 100 et 110 euros (lot 1065) et une bouteille de Château Margaux 1986 estimée 310-340 euros (lot 495),

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.