Les épreuves de sélection de la vingt-neuvième édition du concours du Meilleur sommelier de France se sont tenues lundi à Lyon. Au nombre de 52, les candidates et candidats en photo ci-dessus ont fait preuve de beaucoup de concentration et de détermination lors des épreuves composées de deux commentaires de dégustation (l’un en anglais, sur un vin d’IGP ardèche, la cuvée All White 100 % marsanne 2012 du domaine des Amoureuses ; l’autre en français, sur un vin de pays des Maures 100 % merlot 2011 du domaine de l’Anglade), deux identifications de spiritueux et, enfin, de questionnaires portant sur le vignoble allemand et sur l’appellation cahors proposés par le comité technique dirigé par Fabrice Sommier (chef sommelier du groupe Georges Blanc).

A l’issue des corrections des copies, neuf candidats ont été retenus pour les épreuves finales qui se tiendront les 6 et 7 novembre 2016. Jusque là, le Meilleur sommelier de France est Jonathan Bauer-Monneret (Spring, Paris) qui a remporté en 2014 ce concours organisé tous les deux ans par l’Union de la sommellerie française. Aux côtés de Pierre Vila Palleja, qui tient à Paris le restaurant Le Petit sommelier dont nous vous avions parlé ici, se retrouveront Gaëtan Bouvier (Villa florentine, Lyon), Maxime Brunet (Restaurant William Frachot, Dijon), Bastien Debono (Oustau de Baumanière, Les Baux-de-Provence), Pierre Jacob (Caves Augé, Paris), Jean-Baptiste Klein (Clos des Sens, Annecy), Florent Martin (George V, Paris), Tristan Ringenbach (TrioVino, Lyon) et Quentin Vauléon (Ritz, Paris).

Photo ci-dessus, ©Jean Bernard

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.