En soixante-dix ans de conquête spatiale, d’installation de stations orbitales en passage sur la Lune, de nombreux dispositifs ont été conçus pour permettre la survie des hommes dans l’espace. En 2013, le jeune designer Octave de Gaulle s’est intéressé à ces objets et et environnements « qui accompagnent l’Homme dans l’espace » et, devant leur caractère austère et fonctionnel, a mesuré le fossé qui existe entre la façon dont nous nous les représentons et la réalité. De ce constat est né son projet de diplôme.

Créant son propre “programme spatial” (baptisé Distiller One), Octave de Gaulle s’est attaché à découvrir quelles seraient les « vraies formes pertinentes pour habiter l’espace. » Pour ce qui concerne le vin, remarquable vecteur de convivialité, l’éventail d’objets et de gestes qui permettent sa consommation sur Terre ne sont pas exportables en apesanteur. Comment recréer ce moment de partage là où « les liquides forment des sphères et ne coulent plus » ?

De nos jours, boire n’est plus un problème technique à bord des stations spatiales. Cependant, si l’on boit de l’alcool dans les poches plastiques existantes, on ruine tout ce qu’il y a de bon et de beau dans le vin. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer les verres à vin actuels. Ces objets sont le produit de plusieurs siècles d’élaboration : ils subliment le vin et par cette forme en ballon de plus en plus importante et évasée avec le temps, impliquent l’odorat dans la dégustation. Ces verres canalisent les arômes du vin vers le nez. Il fallait trouver une forme qui, à l’inverse de la paille, préserve l’aspect olfactif de la consommation du vin.
Octave de Gaulle

La bouteille torique du grand cru classé Château Haut-Bailly en photo ci-dessus assure que le vin se déplace toujours en direction du bouchon et ne reste jamais bloqué ailleurs dans la forme. Facile à stocker et à remplir ici, cet objet devient en apesanteur « pratique à attraper et à manipuler, à transporter autour du bras ou encore à accrocher à l’aide d’une sangle. » Après avoir intégré le programme de résidence artistique du CNES (Centre national d’études spatiales), Octave de Gaulle expose actuellement son travail Civiliser l’Espace au musée des Arts décoratifs et du design de Bordeaux.

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.