Château Rayne-Vigneau, premier grand cru classé de Sauternes 2010/h2>
Ce qu’il fait là
Il ne sera pas dit qu’un sujet « magnums » paraisse sans une bouteille de sauternes ou de barsac, ces vins plus que lumineux. Si les Français n’en achètent plus, c’est leur courte honte, tant pis pour eux. Nous, nous en buvons autant qu’il est possible avec infiniment de volupté.

Pourquoi on l’aime
On l’aime pour la gamme aromatique qui se déploie non pas comme une queue de paon, mais plutôt comme le bouquet final d’un feu d’artifice, ce genre d’éblouissement qui n’en finit pas. On l’aime comme on aime celle ou celui qui nous prend par les épaules pour nous réconforter, nous réchauffer, nous rassurer. C’est quelque chose comme ça, le sauternes. On l’aime enfin parce qu’il vient d’être repris par un entrepreneur qui y croit.

Lire la suite ici sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.