Dans le monde de cinglés dans lequel nous nous débattons, il y a deux, trois sujets qui méritent qu’on torture le clavier pour nous indigner. L’agacement du jour, c’est cette idée largement colportée par les syndicats d’appellation et, au-dessus d’eux, j’imagine, par les autorités nationales, qui consiste à refuser les zones de non traitement (ZNT) à proximité des habitations et à se féliciter que les projets de réglementation ne tiennent aucun compte des riverains. C’est une histoire de fou qui montre à quel point les lobbyistes de Bayer-Monsanto travaillent bien et à quel point nos « responsables » sont faibles. C’est éprouvant.

Lire la suite ici sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTAIRES

  1. En refusant les protections individuelles et les ZNT, c’est forcer les labos à travailler sur l’innocuité au bénéfice des riverains et vignerons.

  2. Il n’y a pas beaucoup d’hectares de vignes collées à des écoles ou des hopitaux. Il y a beaucoup plus d’habitations privées où l’on a choisi d’être tout près d’une vigne pour l’agrément de la vue et du site. Avant de se sentir gêné par cette proximité. Il y enfin des produits de traitement honteusement nocifs pour la santé de tous et lâchement autorisés à la vente par les pouvoirs publics et à l’usage par des vignerons inconscients ou sans scrupules. La difficulté est de trouver une solution juste pour chaque cas de figure. m.b

  3. Il faut lancer une pétition , des sites spécialisés existent pour cela
    Il est purement scandaleux de refuser les ZNT , on doit évidemment se préoccuper de la santé des riverains – Souvenons nous d’une certaine émission de TV …..
    c.s

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here