Tous les trois, ils ont créé iDealwine il y a 17 ans. Une histoire de copains de bureau, ils travaillaient à la Bourse de Paris à l’époque. Aujourd’hui, Lionel Cuenca, Cyrille Jomand et Angélique de Lencquesaing se retournent sur le chemin parcouru avec une certaine satisfaction. C’est Cyrille Jomand qui a répondu à nos questions.

2017, un grand souvenir chez iDealwine ?
Notre site internet va très bien. Grosse croissance des volumes vendus, aux enchères comme à prix fixe. Nous sommes depuis 2014 la première maison de vente aux enchères en France, internet et vente en salle confondus. Pour les vendeurs de vin, des particuliers pour l’essentiel, notre position donne confiance, mais pas seulement. Ils sont aussi impressionnés par la qualité des vins mis en marché et par les records obtenus.

Quelques chiffres qui parlent tous seuls ?
55, c’est le nombre de pays dont viennent nos acheteurs.
28, c’est le nombre de ventes que nous avons organisées en 2017. Soit une vente tous les quinze jours et quatre ventes “Collections particulières”, c’est-à-dire des ventes réservées à une seule cave d’exception. L’objectif est de passer à 3 ventes par mois.
8, c’est le nombre d’experts iDealwine chargés d’évaluer les vins proposés à la vente et de vérifier tout ce qui est nécessaire.
1, c’est notre banque d’images. Des dizaines de milliers de bouteilles photographiées. Ce qui nous permet de comparer telle étiquette ou tel niveau et, le cas échéant, de poser des questions aux domaines.

Pourquoi aller acheter des vins sur iDealwine ?
On trouve sur iDealwine des vins introuvables ailleurs. Chez nous, une part importante de la clientèle s’intéresse aux collectors. Et nous en avons. Même si nous avons aussi de quoi ravir les amateurs de vins plus simples ou ceux qui veulent se constituer une cave “d’honnête homme”.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here