Les Autrichiens pourraient boire leurs vins jusqu’à la lie. Mais ils préfèrent partager leurs blancs limpides et ciselés et leurs rouges surprenants. Ils produisent environ 300 millions de litres et n’en consomment que 249 millions (chiffres 2016). Ils en importent aussi, bien sûr, 80 millions de litres dont une grande majorité de vins italiens. Les vins autrichiens voyagent dans le monde entier mais l’Allemagne reste leur plus gros marché. Entre 1986 et 2016, le chiffre d’affaires à l’export est passé de 5 à 148 millions d’euros pour un volume multiplié par dix (49 millions de litres en 2016). C’est surtout les plus grands vins autrichiens qui sont dégustés à l’étranger.

Si la Wachau est connue, classée depuis 2000 au patrimoine mondial comme paysage viticole, les régions de Kamptal et Kremstal, dans la prolongation du Danube, offrent des rieslings et des grüner veltliner tout aussi envoûtants, chacun dans leur style, rieslings puissants de garde, grüner aux arômes poivrés et fleuris. Des pinots noirs magnifiques proviennent de la Thermenregion, au sud de Vienne, et des rouges de blaufränkisch et de saint-laurent sont dignes d’intérêt dans le Burgenland et à Carnuntum, à l’est de Vienne.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here