Nos 30 rosés de l’été

0

Par-delà les régions qui le produisent, quels que soient les cépages dont il est issu, peu importe la technique qui l’a engendré, le rosé est un art de vivre, une façon d’apprécier le vin. Désormais consommé toute l’année, il reste un grand plaisir d’été. Il y en a pour tous les goûts. Peu coloré, fruité et frais, il se boira sans arrière-pensées. Plus structuré, charnu voire épicé, il ose des accords de fins gourmets.

Domaine du Gros’Noré, bandol 2017
Ce domaine réputé dans l’appellation a considérablement progressé en finesse sur les derniers millésimes, en rouge, mais aussi en rosé. En équilibre et en dentelle, c’est un vin qui évolue régulièrement sur plusieurs années, ce qui n’est pas la norme en Provence.

17 euros
gros-nore.com

Château Pibarnon, bandol 2018
Peut-être le château le plus réputé de toute la Provence, sous la direction d’Eric de Saint-Victor, qui y réussit sans égal les blancs, les rouges et bien entendu les rosés. Avec son toucher en élégance et sa belle finesse, il goûte déjà très bien et se gardera plusieurs années.

21 euros
pibarnon.com

Domaine Ott, Château Romassan, bandol 2018
Romassan fait partie des domaines Ott depuis 1956, aujourd’hui c’est la maison de champagne Roederer qui est à la tête de cette vaste entité provençale. Les notes salines et florales font autant penser à un blanc qu’à un rosé, celui-ci ne manque pas de fraîcheur.

26 euros
domaine-ott.com

Clos Dubreuil, Clara, bordeaux clairet 2016
Ce rosé est un clairet élaboré à partir de vignes en appellation saint-émilion et destinées à produire le clos-dubreuil rouge. Couleur rose orangée soutenue. Au nez, une forte expression de fleurs et de fruits rouges (groseille), sa bouche est vive et élancée, parfait pour un pic-nique chic.

16 euros
closdubreuil.fr

Domaine Pieretti, Rose Marine, corse 2018
Lina Pieretti-Venturi dirige ce domaine qui figure parmi l’élite des propriétés corses en tirant la quintessence de l’originalité d’un microclimat marin qui imprègne les raisins. Les rosés y affichent une vraie élégance, avec une grande texture.

17,90 euros
vinipieretti.com

Terra Vecchia, Clos Poggiale, corse 2018
Le secteur d’Aléria est depuis les Romains réputé pour son potentiel viticole. L’ensoleillement y est abondant et le clos Poggiale est abrité de l’humidité de l’étang de Diana, ce qui lui confère un microclimat particulier. Le rosé y est régulièrement de belle finesse.

16,80 euros
Clospoggiale.fr

Château Beaulieu, Cuvée Alexandre, coteaux-d’aix-en-provence 2018
Un terroir très particulier puisque les vignes sont situées au coeur d’un cratère d’un volcan endormi, ce qui confère aux vins une définition très particulière. Gourmand dans ses parfums, grenadine et bonbon, sa rondeur permet de l’apprécier jeune.

9,50 euros
chateaubeaulieu.fr

Château Vignelaure, coteaux-d’aix-en-provence 2018
Bengt Sundstrom a repris la propriété autrefois créée par Georges Brunet, qui avait identifié sur ce terroir tout le potentiel du cabernet-sauvignon. Les rosés de la propriété sont toujours charnus et pleins de saveurs, ce sont des vins taillés pour la table.

15,90 euros
fr.vignelaure.com

Château La Calisse, Patricia Ortelli, coteaux-varois-en-provence 2018
Sur ce vignoble de douze hectares balayé par le mistral, Patricia Ortelli conduit ses vignes selon les principes de l’agriculture biologique. Très marqué par les notes d’agrumes et de thiols, ce rosé est techniquement très bien maîtrisé.

24 euros
chateau-la-calisse.fr

Château Roubine, Inspire, coteaux-varois-en-provence 2018
La dynamique Valérie Rousselle a bien en main la destinée de cette propriété emblématique de Provence, sur un site déjà exploité par les Templiers au XVIème siècle. Les rosés ont ici un toucher soyeux et un raffinement ne bouche qui les destinent à la table.

25,50 euros
chateauroubine.com

Château Barbeyrolles, Pétale de Rose, côtes-de-provence
Tout proche de Saint-Tropez, sur un terroir de schistes, Régine Sumeire a défini un style de rosés à la robe très claire qui a conquis toutes les tables de la Provence et au-delà. La couleur est délicate et les parfums, en finesse. Le style est devenu indémodable.

19,50 euros
Barbeyrolles.com

Château Cavalier, Grand Cavalier, côtes-de-provence 2018
Une vaste propriété d’un seul tenant entourée apr les bois, ce qui régule les températures comme les précipitations. La famille Castel a su identifier les terroirs correspondant aux rosés. Belle réussite dans cette cuvée à la fois ronde et fruitée, enjouée et plaisante.

17 euros
chateau-cavalier.com

Château Gassier, Esprit Gassier, côtes-de-provence 2018
Gassier constitue la tête de pont provençale des maison advini. La Réflexion sur l’ensemble de la gamme est aujourd’hui accomplie et l’accueil oenotouristique à la propriété, au pied de la Saint Victoire, vaut le détour. Ce rosé en pureté et en finesse, exprime une minéralité qui fait merveille sur des poissons fins.

12 euros
chateau-gassier.fr

Château La Gordonne, La Chappelle Gordonne, côtes-de-provence 2018
Cette très vaste propriété (280 hectares) appartient au champenois Paul-François Vranken, aussi propriétaire de la prestigieuse marque Pommery. Franche réussite pour ce rosé équilibré entre fruits et finesse, de belle fraîcheur, à la finale harmonieuse.

22 euros
lagordonne.com

Château Maïme, Origine, cotes-de-provence 2018
Maïme (Maxime en provençal) doit son nom à la chapelle Sainte-MAxime érigée au coeur de la propriété de 40 hectares de vignes au pied du massif des Maures. Bien fait, avec un bon fruit, ce rosé s’apprécie sans plus tarder.

14 euros
chateau-maime.com

Maîtres vignerons de la presqu’île de Saint-Tropez, Gold, côtes-de-provence 2018
La cave coopérative de Saint-Tropez dispose d’un vignoble idéalement situé au coeur d’une des presqu’îles les plus réputées au monde. Ce rosé ambitieux et équilibré nous régale de sa finesse fruitée à table.

12,60 euros
vignerons-saint-tropez.com

Château Malherbe, côtes-de-provence 2018
Le château est situé à deux pas du fort de Brégançon, fameuse résidence d’été des présidents de la République. L’histoire ne dit pas si ceux-ci dégustent le rosé de la propriété, toutefois ils auraient intérêt à le découvrir, sa fraîcheur soulignée par la salinité de la mer toute proche ne le rend que plus savoureux.

28,45€
chateau-malherbe.com

Domaine de Rimauresq, Quintessence, côtes-de-provence 2016
Ce cru classé de Provence revient progressivement au premier plan, et ce n’est que justice pour ce terroir de gré, de schistes et de quartz, en cours de conversion à l’agriculture biologique. Un rosé classique dans son expression aromatique, frais, fin et digeste à la fois.

16 euros
rimauresq.eu

Château Sainte Roseline, La Chappelle de Sainte Roseline, côtes-de-provence 2018
Sainte-Roseline continue d’accorder sa protection à la chapelle au coeur de la propriété. La gamme est déclinée en plusieurs niveaux, le sainte-roseline étant, à l’évidence, située tout en haut de l’affiche. Toujours charnue et ample, cette cuvée demande toujours un peu de temps en bouteille. Sachons attendre les grands rosés.

25,40 euros
sainte-roseline.com

Domaine Chante-Cocotte, La Cocotte Rose, IGP pays d’oc 2018
Ce domaine est de création récente, le premier millésime est 2010. Dans ce secteur sud de la montagne d’Alaric, le vignoble ignore le stress hydrique. Ce rosé au fruité fin (mandarine) offre un toucher tout en caresse, délicat et élégant.

18 euros
chantecocotte.com

Domaines Paul Mas, Gris Mas, IGP pays d’oc 2018
Ce vaste domaine viticole élabore une très large gamme, avec un style moderne assumé jusque dans les étiquettes, mais où la technique n’enlève rien au plaisir. Ce rosé est fruité et équilibré, avec une texture glissante en bouche.

7 euros
paulmas.com

Domaine d’Aigues Belles, Cuvée du Poirier des Rougettes, languedoc 2018
Ce domaine d’ancienne réputation est aujourd’hui exploité par Gilles Palatan et ses neveux Gilles et Thierry Lombard. Issu d’une majorité de grenache et obtenu par pressurage, ce rosé offre des notes de fruits bien mûrs et une bouche ronde et en finesse.

9,90 euros
aigues-belles.com

Château la Sauvageonne, La Villa, languedoc 2018
Faut-il encore présenter Gérard Bertrand? C’est l’une des plus belles success story du vignoble languedocien, il a su hisser ses différentes propriétés au premier plan. Ce rosé est né sous un grand soleil, son fruité est généreux, sa bouche charnue et dense ne manque pas d’équilibre.

45 euros
gerard-bertrand.com

Domaine Hauvette, Petra, les-baux-de-provence 2017
Un vignoble en biodynamie cultivé avec soin et passion par Dominique Hauvette une grande dame de Provence, ce qui permet à ses différentes cuvées de bien se tenir dans le temps. Le rosé offre une large palette aromatique et une rare élégance en bouche.

22 euros
04 90 92 03 90

Château Romain, les-baux-de-provence 2018
La propriété a été reprise par la famille Charmolüe (ex-Montrose à Saint-Estèphe), qui l’a convertie à la biodynamie et a récemment bâti un nouveau chai pour obtenir le meilleur du raisin. Les rosés ici ne sont jamais exubérants, mais en finesse, sur des notes florales et poivrées.

17,50 euros
chateauromanin.com

Domaine La Cavale, Petite Cavale, lubéron 2018
Paul Dubrule a su créer un lieu absolument splendide pour mettre en valeur sa production, avec la complicité de l’architecte Jean-Michel Wilmotte. On y déguste encore mieux ce rosé pimpant et croquant, tous fruits dehors, glissant et léger.

11,50 euros
Domaine-lacavale.com

Famille Perrin, La Vieille Ferme, lubéron 2018
On ne présente plus la famille Perrin, propriétaire du fameux château de Beaucastel à Châteauneuf-du-Pape. La vielle Ferme est une florissante activité de négoce, qui brille dans toutes les appellations. Ce ventoux rosé est charbu et bien en fruits, pour un plaisir décontracté.

5,10 euros
familleperrin.com

Plaimont, Rosé d’Enfer, saint-mont 2018
Un rosé du Gers bien connu,dans tous les sens du terme,son nom attire l’oeil et son étiquette soulève autant de curiosité, il faut juste se laisser séduire par sa franche rondeur fruitée en bouche, son équilibre frais et digeste.

8,30 euros
plaimont.com

Domaine Maby, Libimo, tavel 2017
Un domaine d’une rare régularité, qui excelle dans toutes les appellations de ce secteur du sud de la vallée du Rhône. Le tavel y est une référence, puissant, gourmand et parfumé, souvent tiré en finale par des notes de cerise à l’eau-de-vie. Une sorte de “rosé alpha”.

17,70 euros
domainemaby.fr

Rhonéa, Fontimple, vacqueyras 2018
Rhonéa est né de la fusion des caves coopératives de Beaumes-de-Venise et de Vacqueyras. Ce rosé figure dans le haut de gamme de la catégorie, généreux, puissant et surtout bien en fruit, ce qui est l’une des caractéristiques de on appellation.

13,20 euros
rhonea.fr

Cette sélection est à retrouver dans En Magnum #16, en kiosque jusqu’au 31 août. 

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.