Finir la semaine avec Brio

Ce brio 2009, deuxième étiquette du château Cantenac-Brown, troisième grand cru classé de Margaux, séduit par sa finesse. Les raisins, issus de plusieurs parcelles sélectionnées en fonction de leur évolution, sont spécialement cultivés pour répondre aux exigences de ce vin.

Baulieu, un coteaux d’Aix en Provence réglissé et onctueux

On est ici dans le cratère du seul volcan de Provence mais rassurez-vous, la venue au domaine devrait être sans risque, le volcan s’est endormi depuis 17 millions d’années.

Vingt champagnes en or

Même parmi les champagnes, il y a des merveilles à petits prix. Ceux-là sont montés sur la plus haute marche du concours Prix Plaisir 2020. Voici vingt pépites qui nous rappelle que la Champagne est une mine d’or. C’est la sélection de notre jury de consommateurs

Pour la Saint-Valentin, dites-le avec…

Pour offrir ou pour accompagner un moment, une rencontre, un repas ou une soirée, voici une sélection de flacons et de coffrets à découvrir ou à redécouvrir à deux

Un peu de douceur et d’énergie

voici un parfait vin de Saint-Valentin, un équilibre entre douceur et énergie, comprenez entre acidité et sucre.

Gigondas, les meilleurs sont là

Si l’appellation gigondas continue de trôner par les meilleurs rapports qualité prix du vignoble, elle le doit à ses nombreux domaines talentueux, encore injustement méconnus. Priorités pour l’amateur, nouveautés et coup de cœurs, notre dégustateur Frédéric Blanc a tout dégusté, voici ceux qu’il vous faut avec les notes et les commentaires.

Les cadeaux essentiels

Les cadeaux essentiels

2018, un grand millésime à santenay

Nous voilà arrivé à la fin de ce voyage gustatif à travers le millésime 2018 en Bourgogne. Cette semaine, Alain Chameyrat nous parle de quatre domaines de santenay qui signent de très beaux 2018. Domaine...

Quatre valeurs sûres en morey-saint-denis et nuits-saint-georges

Après corton, gevrey-chambertin et la côte-de-beaune, voici deux morey-saint-denis premier cru et deux nuits-saint-georges premier cru que notre dégustateur veut vous faire redécouvrir.

Le beaujolais nouveau d’un nouveau monde (10 euros et moins)

Le beaujolais nouveau façon fête mondialisée, c’était les années 80. Le beaujolais nouveau c’est pas bon, c’était les années 00. Maintenant, c’est 2020. Le beaujolais nouveau est toujours là. C’est celui d’un monde qui change. Tu dois faire partie de ceux qui l’ont compris.

35 vacqueyras qu’il vous faut

Une autre appellation à la loupe, des supers cuvées, des grands rapports qualité prix, des nouveautés et des valeurs sûres. Notre dégustateur Frédéric Blanc a tout goûté. Voici sa sélection