Six grands vins blancs, six bonnes affaires : le Mâconnais est une chance

Entre le retour en force du bourgogne aligoté, la reconnaissance (depuis le millésime 2020) des premiers crus de Pouilly-Fuissé, en passant par les mâcons et les blancs de Viré-Clessé, le Mâconnais est un réservoir intarissable de vins à prix doux. En voici six qui ont enchantés notre expert

Mercurey, cinq vins à découvrir d’urgence

Alternative aux appellations de côte de Nuits et côte de Beaune dont les prix flambent depuis des années, la côte chalonnaise, mercurey en tête, proposent des chardonnays et des pinots noirs savoureux et racés à des prix encore abordables. Voici une sélection de rouges 2019, un millésime chaud et généreux que l’on peut commencer à boire dès maintenant mais qui a une garde potentielle d’une dizaine d’années.

Trois jolis vins de Santenay

Santenay n’a pas la réputation qu’elle mérite. Un peu perdue au sud de la côte de Beaune, nombre d’amateurs qui ne jurent que par les appellations les plus courues ont oublié Santenay qui produit pourtant des vins passionnants à découvrir ou redécouvrir. On y produit de grands pinots noirs ainsi que des chardonnays à des prix qui sont restés humains. Emotions garanties.

Deux jolis blancs à Chassagne

2020 est un millésime atypique, un printemps frais et pluvieux suivi d’un été très chaud. Les blancs de Bourgogne ont parfois souffert de cette sécheresse et certains connaissent actuellement des phases fermées. En voici deux, au-dessus de tout soupçon qui font honneur à cette appellation réputée.

Baulieu, un coteaux d’Aix en Provence réglissé et onctueux

On est ici dans le cratère du seul volcan de Provence mais rassurez-vous, la venue au domaine devrait être sans risque, le volcan s’est endormi depuis 17 millions d’années.

Un peu de douceur et d’énergie

voici un parfait vin de Saint-Valentin, un équilibre entre douceur et énergie, comprenez entre acidité et sucre.

2018, un grand millésime à santenay

Nous voilà arrivé à la fin de ce voyage gustatif à travers le millésime 2018 en Bourgogne. Cette semaine, Alain Chameyrat nous parle de quatre domaines de santenay qui signent de très beaux 2018. Domaine...

Quatre valeurs sûres en morey-saint-denis et nuits-saint-georges

Après corton, gevrey-chambertin et la côte-de-beaune, voici deux morey-saint-denis premier cru et deux nuits-saint-georges premier cru que notre dégustateur veut vous faire redécouvrir.

Cinq belles expressions du nord de la côte de Beaune

Après corton, beaune premier cru et gevrey-chambertin, voici cinq très belles expressions du nord de la côte de Beaune qui ont particulièrement enthousiasmé notre dégustateur

Le super bordeaux qu’il vous faut

L'amateur de Bordeaux doit attendre le meilleur des crus classés 1855. Il leur demande d’entretenir le rêve absolu du grand vin.

35 vacqueyras qu’il vous faut

Une autre appellation à la loupe, des supers cuvées, des grands rapports qualité prix, des nouveautés et des valeurs sûres. Notre dégustateur Frédéric Blanc a tout goûté. Voici sa sélection