Il a séduit le monde avec ses cuvées Arrogant Frog et les jurés amateurs du Prix Plaisir 2019 qui ont plébiscité ses cuvées. Fervent défenseur du terroir languedocien, Jean-Claude Mas rêve de faire de sa région une référence, en France comme à l’étranger

L’histoire débute en 2000, quand Jean-Claude Mas crée le domaine Paul Mas à partir des 17 hectares de la propriété familiale. Le marché des vins languedociens traverse alors une grave crise. Les rendements sont trop importants, les pratiques culturales mal inspirées, la première région productrice de France cherche sa voie. La réflexion sur les terroirs, les cépages, la vinification n’est encore le fait que de quelques vignerons passionnés. Au moment où le Languedoc s’interroge, l’Australie, le Chili, l’Argentine, l’Afrique du Sud inondent avec succès les marchés d’export traditionnels avec des cuvées bien faites et abordables. Jean-Claude Mas décide alors de vendre son vin au Canada, en Italie, au Japon, des pays où l’on a envie de boire français et où la concurrence n’est pas trop forte. Et ça marche. De retombées médiatiques en récompenses, les cuvées Arrogant Frog, dont il a créé l’identité de A à Z, s’imposent comme des références à l’étranger. Évidemment, il n’y a pas que des succès. Il ne croit pas à l’essor du rosé et met aujourd’hui les bouchées doubles pour rattraper le retard. Au dernier salon Vinexpo, dix rosés différents Paul Mas sont mis en avant. L’idée est de faire du cinsault le cépage roi de cette gamme, aux côtés du grenache gris et du pinot gris.

Le bio et le terroir
Ce sera différent avec la pratique en bio sur laquelle il travaille dès 2005. Ses quinze propriétés, 700 hectares de vignes situées entre 50 et 150 mètres d’altitude en AOC languedoc, languedoc-pézenas, grès-de-montpellier et en IGP pays-d’oc, sont en agriculture raisonnée certifiée Terra Vitis ou en agriculture biologique. C’est le sens de l’histoire certes mais aussi de la valorisation du terroir. Vendre 22 millions de bouteilles par an dans plus de 60 pays, c’est très bien mais Jean Claude Mas aspire à produire des vins qui montrent au monde entier que le Languedoc est une grande région viticole. « En 1989, dans un restaurant de Miami, on m’a proposé un vin chilien, Errázuriz 1985. Une claque. Je me suis dit qu’on devait pouvoir faire aussi bien en Languedoc. » En blanc, son terroir préféré est celui de Saint-Hilaire. Pour les syrahs, il privilégie les terroirs de l’AOC côtes-du-roussillon. Il a aussi un faible pour le cabernet-sauvignon en terrasses- du-larzac, alors que ce cépage ne fait pas partie du cahier des charges de l’appellation.

Affirmer un cépage et une cuvée emblématique du Languedoc
Avec Clos des Mûres, une cuvée du château Paul Mas, il effleure du doigt son rêve. Réussir à affirmer un cépage du Languedoc et un vin, « un peu comme Penfolds l’a fait avec la cuvée Grange. Là, je pourrais m’arrêter et m’occuper de mes chiens et de mes moutons », sourit-il. Hyperactif et créatif, on n’imagine mal Jean-Claude Mas ralentir. En évoquant l’éducation de ses quatre filles, Astrid, Élisa, Apolline et Estelle, pour lesquelles il a créé de toutes pièces le clos Astélia, treize hectares plantés de cabernet-sauvignon, syrah, cinsault, grenache et mourvèdre, il a ces mots : « Quand je joue, pour moi l’important n’est pas juste de participer, c’est de gagner. »

Les pépites Prix Plaisir des Domaines Paul Mas
Les domaines Paul Mas ont récolté 20 médailles au Prix Plaisir Bettane+Desseauve 2019. Petit prix, grand plaisir, ces vins sont à découvrir sans attendre.

Trio en or
Arrogant Frog
, Cabernet Merlot Bio, IGP pays d’oc rouge 2018

Jean-Claude Mas a conquis le monde avec cette grenouille. Très bon pour cette catégorie de prix, c’est un assemblage réussi, facile à boire grâce à son équilibre digeste et sa fraîcheur convaincante.
6,90 euros

Les Soubergues, IGP pays d’oc rouge 2018
Soubergue, ça désigne un coteau en occitan. Le cabernet-sauvignon donne ici un vin agréable, de belle amplitude en bouche, avec de l’équilibre. Il faut le garder un peu en cave.
5,60 euros

Château Lauriga, Cuvée Bastien, côtes-du-roussillon rouge 2017
Un bel assemblage de carignan, grenache, syrah qui donnent une complexité certaine au nez. Sur les fleurs et les fruits frais, il est long en bouche et s’exprime avec panache dans la finale.
11,70 euros

Le rosé de la bande
Arrogant Frog
, IGP pays d’Oc rosé 2018

La grenouille en rosé dans version 100 % syrah. Résultat : une bouche fruitée, souple et agréable, et un nez charmant dominé par les petits fruits rouges. Ultra-gourmand.
6,50 euros

La petite bulle (pas si petite)
Prima Perla, crémant de limoux brut, 11 euros

Beaucoup de chardonnay, du chenin, du pinot noir et du mauzac. Voilà une bullé équilibrée qui ne manque pas de complexité, avec une bonne fraîcheur de fruits et une finale persistante.

Trois vins entre quatre et onze euros…
Château Ferrandière, Jérémie les Laisses, corbières 2017, 6,95 euros

Un corbières typique, dense en bouche et fruité. Agréable et frais, il est aussi canon que son prix.

Château Capendu, corbières 2018, 7,60 euros
C’est un vin bien accessible, digeste aux notes de torréfaction et abricot sec en bouche, une touche épicée et des tannins fondus. Très réussi.

Côté Mas, languedoc-pézenas 201, 11 euros
Un vin agréable, en finesse, avec une structure qui appelle des viandes grillées. A ce prix-là, on prend un carton pour les prochains barbecues.

… et des pépites en pagaille à moins de 10,50 euros
Château Paul Mas, Cuvée Secrète, clairette du languedoc 2018 // 4,95 euros
Côté Mas Blanc Méditerranée, IGP d’oc 2018 // 4,95 euros
Domaine Astruc, chardonnay, IGP d’Oc 2018  // 5,70 euros
Domaine Lauriga, Cabernet Merlot, IGP côtes catalanes rouge 2018  //  5,80 euros
Viognier Le Pioch Jean-Claude Mas, IGP d’oc blanc 2018 //  5,90 euros
Rural par Nature, IGP d’oc blanc 2018 //  5,90 euros
Paul Mas Enigma, IGP d’oc blanc moelleux 2018 //  5,95 euros
Paul Mas 1892, IGP d’Oc blanc 2018  // 6,10 euros
Paul Mas réserve syrah – viognier, IGP d’oc rouge 2017 //  6,95 euros
Château Ferrandière, Marselan, IGP d’oc rouge 2018 //  6,95 euros
Mas des Tannes Réserve, IGP d’oc blanc 2017 //  10,50 euros

Tous ces vins ont été dégustés à l’aveugle par un jury de consommateurs lors de la session 2019 du Prix Plaisir. Ces résultats sont à retrouver sur https://prixplaisir.bettanedesseauve.com/fr/concours/concours-prix-plaisir-2020

Photo : Mathieu Garçon pour En Magnum

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.