On ne verra plus sa longue silhouette tirée à quatre épingles, ni son look de lord anglais aux cheveux d’argent. Michael Broadbent MW nous a quitté le 17 mars.

A lui seul, il incarnait la communauté des Masters of Wine, un titre qu’il avait glané en 1960, après des études d’architecte et une nouvelle orientation de sa carrière.

Connu avant tout comme directeur du département vins de Christie’s à Londres, il était aussi un auteur prolixe : près de vingt ouvrages dont les fameux best-sellers « Wine Tasting », « The Great Vintage Wine Book » et « Michael Broadbent’s Pocket Guide to Wine Tasting ».

Critique écouté et respecté, notamment à Bordeaux, il fut un temps impliqué – du fait de sa supposée proximité avec Hardy Rodenstock – dans l’affaire des faux lafite à l’effigie de Thomas Jefferson, polémique dont il sortira avec les honneurs.

Veuf en premières noces et remarié l’an passé à l’âge de 91 ans, il laisse un fils, Bartolomew qui évolue lui aussi dans le commerce du vin et une fille, Emma.

Nous nous associons à leur peine, tout comme les amateurs de château-lafite et d’une manière générale de grands « clarets ».

Raoul Salama

Photo : Christies Wine Auctions. Carol Sachs

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.