iDealwine, la sélection dans la sélection

0

Le spécialiste de la vente de vins aux enchères affirme sa position d’enseigne haut de gamme avec son Festival d’automne des vins (du mardi 15 septembre au 6 octobre). Vignerons stars, grandes cuvées du négoce, bons rapports qualité prix, sélection de vins étrangers, cuvées à leur maturité, iDealwine propose des grands bordeaux prêts à boire et de nombreuses pépites ailleurs, notamment en Bourgogne. Voici douze vins qui nous ont enchantés.

Incontournables pour tout de suite
Château La Dominique, saint-émilion grand cru 2010
Les infrastructures de la propriété, à force d’attirer tous les regards, occultent parfois l’excellent terroir du cru. Rappelons la position quasi parfaite de La Dominique entre les châteaux Cheval Blanc et La Conseillante. Superbe caractère truffé, puissance, matière voluptueuse, ce 2010 est un grand cru de saint-émilion de premier choix.
55 euros

Château Rieussec, sauternes 1997
Attendre le bon nombre d’années un grand sauternes le fait basculer dans une catégorie à part. Les vieux millésimes sont cependant assez rares sur le marché de l’achat direct et l’on peut se réjouir de retrouver dans la sélection ce cru tout proche d’Yquem. Il profite des conditions propices aux blancs liquoreux de l’année 1997 pour se livrer en pleine forme.
50 euros

E. Guigal, Château d’Ampuis, côte-rôtie 2004
En matière de côte-rôtie, l’amateur regarde avec fantasme les trois cuvées parcellaires de Guigal (La Mouline, La Landonne, La Turque). Qu’il n’oublie pas les fondamentaux de l’assemblage de terroir avec ce château-d’ampuis, magnifique de corps et d’élégance. Grand vin, grand avenir, prix juste, il mérite toute votre attention.
69 euros

Découvertes à partager
Château de Béru, Clos Béru (Monopole), chablis 2014
Cinq hectares clos de murs, sol calcaire kimméridgien, pente bien exposée, chardonnays de 25 ans conduits en bio et biodynamie. Bref, tout pour faire ce chablis lumineux par ses notes iodées et sa matière caressante. Dire qu’en 2006, Athénaïs de Béru était banquière d’affaires. Ses vins sont maintenant sur les tables étoilées. À ne pas manquer.
48 euros

Domaine de la Rectorie, Côté Mer, collioure blanc 2018
Le joyau Collioure a le nez au vent des embruns méditerranéens. Ce vignoble spectaculaire donne des vins de grande classe comme ce blanc bluffant de fraîcheur et d’élégance, vibrant de fruit et de tension. Une belle découverte pour ceux qui ne connaissent pas le grenache gris.
12 euros

Domaine Santa Duc, Les Plans, IGP vaucluse 2016
La famille Gras permet à cet IGP vaucluse de compter parmi les meilleurs rapports prix plaisir du vignoble rhodanien. Fruité souple, nez délicat et franc, tannins énergiques. Juste dans l’équilibre, franc dans son approche, bref, le vin de copain qu’on veut tous.
6 euros

Coups de cœur à garder
Château Lafon-Rochet, saint-estèphe 2017
Il faut faire preuve de savoir-faire vigneron et d’un travail sans relâche pour exprimer le style particulier de l’appellation. C’est la voie choisie par Basile Tesseron et ses équipes. Belle réussite en 2017 pour ce cru classé au généreux volume de bouche, juste dans son équilibre et jusque dans son prix.
39 euros

Château Thivin, Les Griottes de Brulhié, côte-de-brouilly 2016
Avec une offre très bien construite, le domaine se rapproche chaque année du top niveau de la région. Sur les terres du mont Brouilly, il est devenu la référence de l’appellation. Beau gamay qui pinote, fruit plein de charme, structure, intensité, longueur. C’est déjà bon et ça vieillira avec classe.
18 euros

Domaine Marcel Deiss, alsace premier cru Engelgarten 2016
Quel récital pour ce riesling. Le maître à jouer des cépages alsaciens fait briller les terroirs en proposant des vins sublimes de puissance aromatique et de complexité en bouche. On ne passe pas à côté, la rencontre avec les vins du domaine est une émotion.
25,90 euros

Vins d’ailleurs
Broc Cellar, Trousseau 2018 (USA, Californie)
L’OVNI de la sélection, un trousseau noir signée par une winery new-yorkaise, pionnier du mouvement craft, capable de vinifier aussi bien le chenin que le nero d’avola, dans une tendance nature revendiquée. Certes un peu hipster mais surtout réussi. Toute la gamme vaut le détour.
22 euros

Château Kefraya 2008 (Liban, Vallée de la Bekaa)
On aura une pensée émue pour toute la viticulture libanaise qui souffre, indirectement, des récents événements survenus dans le pays du Cèdre. Référence bien connue, ce 2008 confirme tout le potentiel de vieillissement  de ce kefraya au nez intense d’épices et de fruits noirs.
24 euros

Luigi Pira, Barolo Serralunga 2016 (Italie, Piémont)
Les terroirs du Barolo sont au moins aussi complexes que ceux de Bourgogne. Serralunga d’Alba est l’une des communes les plus réputées et le fief historique de la famille Pira, maître dans la vinification délicate du nebbiolo. L’idée du grand vin italien, à garder.
29 euros

Le festival des vins d’automne iDealwine, à partir du 15 septembre
https://www.idealwine.com/fr/acheter-du-vin/selection-FOIRE-AUX-VINS.jsp

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.